• Dimension de capes et d'esprits

    "Dimension de capes et d'esprit" est une anthologie dirigée par Eric Boisseau avec Jean d'Aillon, Leni Cècre, Lucie Chenue, Nicolas Cluzeau, François Darnaudet, Sergeui Dounovetz, Pierre Efratas, Laurent Gidon, Jess Kaan, David S. Khara, Pierre-Luc Lafrance, Oskana & Gil Prou.


    Synopsis :

    Vous allez participer à une enquête sur la disparition d'un bourgeois, connaître la vie d'une dryade à la cour du Roi-Soleil, assister à un combat naval pour la possession d'un dragon des mers, partager la vie d'un groupe de chiens de guerre dans une Europe uchronique, chercher qui tue de sombres crapules de l'armée du Roy, participer à une chasse au trésor, retrouver Djeeb l'estoqueur, faire la révolution avec un noble, assurer la succession de la plus fine lame du royaume, entrer en guerre contre le dieu Lug, voir que les guerres de religions ont des conséquences sur la vie d'un monastère, récupérer la belle d'un capitaine des mousquetaires.

    Tous les ingrédients sont réunis dans cette anthologie pour vous plonger dans l'aventure, l'action, le mystère et pour retrouver, avec "De capes et d'esprits", votre enthousiasme d'enfant.

     

     

    Avis :

    Une anthologie qui ne m’a pas vraiment emballé.

     

    Et j’avoue avoir été plutôt déçue par cette anthologie dans laquelle j’avais beaucoup d’attente. J’adore le cape et d’épée et si cela peut être couplé avec du fantastique ou même du fantasy, c’est génial. Encore faut-il que ça fasse rêver…

     

    Les deux premières nouvelles ne contiennent aucun élément merveilleux ! Crotte ! Je n’ai rien contre des nouvelles 100% historique, mais ce n’est pas vraiment ce que j’espérais lire ici. De plus, l’un n’a rien de bien extraordinaire ou de trépidant, mais l’autre est d’un ennui et d’une puissance… Sérieux, j’espérais au moins à quelque chose de cape et d’épée ! Même pas ! C’est une nana qui va demander de l’aide à un mec parce que les autorités n’ont rien pu faire pour elle. Le type va donc parler à un type qui lui parle d’un autre type ; le héros-type va donc voit ce type qui le renvoie encore avec un troisième type et pouf ! Surprise, l’enquête est résolue ! Pas de course-poursuite, pas de duel, pas d’affrontement ! Rien ! Cette nouvelle n’est ni de cape et d’épée ni fantastique et en plus elle est chiante…

     

    Heureusement, les autres textes sont plus dans le cadre. Mais aucun récit parmi eux ne m’a vraiment emballé bien que certains ne soient pas mauvais en soi (la nouvelle de Nicolas Cluzeau par exemple). Il y a bien la nouvelle de Pierre Efratas qui m’a bien plus, mais elle commence avec Richelieu et Richelieu qui est avec un chat. Je ne connaissais pas Pierre à l’époque de l’édition de ce texte, mais cet homme savait déjà me parler lol !

     

    Il y a quand même eu beaucoup trop de déception dans ce livre – je pense au dernier texte qui met en scène des mousquetaires ; mais où les héros auraient pu être toute autre chose que des mousquetaires que cela aurait été pareil ; que le personnage féminin enlevé aurait pu être une poupée de chiffon, c’était pareil ; et on ne parle pas du capitaine qui pense qu’à l’intérieur de ses bas et qui n’hésite pas à entrainer ses compagnons dans un truc pas possible juste pour… bref…

     

    Cette anthologie ne m’a pas vraiment convaincu bien que quelques textes aient été sympa (ils se lisent tranquillement puis sont immédiatement oubliés).

    Une grande déception, car j’en attendais beaucoup.

     

     
     
    « Salon du Fantastique 2016Blanche »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 9 Février 2016 à 16:33
    Arieste

    Je suis d'accord avec toi, même si je n'avais pas tes attentes en matière de cape et d'épées, c'est une anthologie largement oubliable et c'est bien dommage.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :