• Tron, l'héritage

    "Tron l'héritage", (Tron legacy en VO) est un film de Joseph Koninski avec Jeffs Bridges, Olivia Wilde et Garrett Hedlund.

     

    Synopsis :

     Sam Flynn, 27 ans, est le fils expert en technologie de Kevin Flynn. Cherchant à percer le mystère de la disparition de son père, il se retrouve aspiré dans ce même monde de programmes redoutables et de jeux mortels où vit son père depuis 25 ans. Avec la fidèle confidente de Kevin, père et fils s'engagent dans un voyage où la mort guette, à travers un cyber univers époustouflant visuellement, devenu plus avancé technologiquement et plus dangereux que jamais...

     

    Bande-Annonce :

     


     

     

    Critique :

    Il ne fallait rien attendre de ce film. Il tient au moins cette promesse. Bon aller, comme je suis de bonne humeur (ça va sûrement pas durer), voyez les points positifs.

    J'ai bien aimé la musique que je trouve très approprié à l'ambiance. Et puis, je trouve le design des costumes, des l'environnement très bien. Les améliorations portées par rapport au film original sont bien.

    Et puis, Jeffs Bridges est bien à mon gout....Rrrrrrr....pardon pour ce moment d'égarement.


    Mais voilà, ce sont certainement les seules choses bien de ce film. Comme pour le dernier templier, j'aimerai bien avoir le beu que les scénaristes fument ! Allez hop, on se tape un bon trip divin avec la création de la vie informatiques, les ISO...enfin création, ils sont apparu spontanément....Enfin bref.

    On ne cesse de compter les références à Star Wars, entre Vader et Palpatine, ça y va sec ! Dans le même temps, on est dans un univers de geek....

    Même si l'on retrouve les jeux, les courses de moto, et plein d'autre chose, toute l'essence du premier film a totalement disparu ! Rien, pas une miette ! On dira une pâle copie d'un film de SF couplé à un scénario (enfin, ce qui ressemble à un scénario) de fantasy.

    On ferra remarquer que les filles ne servent à rien dans ce film, si ce n'est à faire bander mes mecs qui regardent le film. Elles sont "sublimées" comme objets que l'on reluque. Pour Cora, qui ne sert à rien, elle se bat en talon haut ! Ba tiens ! Déjà que les femmes ne marchent pas correctement avec...Et puis comme je l'ai dis, elle sert à rien. On aurait mit un mec qu'on aurait pas vu la différence !

    Et enfin, l'apothéose, la fin ! Entre les "ha mais la perfection que je cherchais n'existe pas", les "je suis désolé", "j'ai fais ce pourquoi j'ai été créé", etc.... on en pleurerait tellement c'est lamentable ! Clue, le méchant, semble avoir des remords, mais c'est pas crédible ! Imaginez Saroman pleuré dans les bras de Gandalf qu'il est désolé de ce qu'il a fait....Bref, faut arrêter ! 

    J'ai aussi de la peine pour tous les pères, mentors, etc....qui sont toujours voué à la mort à la fin des films ! Je sais bien que ce sont des vieux, mais ils ont le droit de mourir de vieillesse !

     

    Donc voila pour ce film, qui comme les deux suites de matrix, est d'une nullité à faire pleurer. Je me serais au moins rincée l'oeil ! Ce qui est déjà pas mal en soit...



    « D'Encre et de Sang (4)La Confrérie du Crabe, T.03 »

  • Commentaires

    1
    Samedi 21 Mai 2011 à 12:00
    Ah non, pas matrix !!!!!!!!!!!!!!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :