• The reader

    The Reader est un film de Stephen Daldry avec Kate Winslet, Ralph Fiennes, David Kross et Bruno Ganz. Ce film est tiré du livre "The reader" Bernhard Schlink.

     

    Synopsis :

    Allemagne de l'Ouest, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.
    Un adolescent, Michael Berg, fait par hasard la connaissance de Hanna, une femme de trente-cinq ans dont il devient l'amant. Commence alors une liaison secrète et passionnelle.
    Pendant plusieurs mois, Michael rejoint Hanna chez elle tous les jours, et l'un de leurs jeux consiste à ce qu'il lui fasse la lecture.
    Il découvre peu à peu le plaisir qu'elle éprouve lors de ce rituel tandis qu'il lui lit L'Odyssée, Huckleberry Finn et La Dame au petit chien.
    Hanna reste pourtant mystérieuse et imprévisible. Un jour, elle disparaît, laissant Michael le coeur brisé.
    Huit ans plus tard, devenu étudiant en droit, Michael assiste aux procès des crimes de guerre Nazi. Il retrouve Hanna... sur le banc des accusés.
    Peu à peu, le passé secret de Hanna est dévoilé au grand jour...

     

    Bande-Annonce :

     

     

     

    Critique :


    J’ai adoré ce film.

     

    Pour commencer, il est sublimement filmé. J’insiste, car on ne voit pas de montage de cette qualité, même pour un film d’auteur. Une des choses les plus appréciables est la manière dont la nudité est montrée. Pas d’excès sur le corps de Winslet (eh oui, les plans nichons sont tellement courant que je suis ravie quand un film n’en use pas), nudité masculine, scène de sexe soft et pas voyeuse. Bref, un vrai bon point.

    L’histoire est lente, calme, mais pas ennuyeuse. On prend plaisir à suivre les bonds temporels pour évoquer le passé et le présent.

     

    L’histoire est très intéressante. Bon, outre l’ouverture du jeune homme, Michael, à la sensualité (thème qui ne me botte jamais trop), il y a cette difficulté pour les Allemands de sortir des drames de la Seconde Guerre mondiale. Le procès et le personnage de Bruno Ganz mettent bien en avant ce sujet que j’ai trouvé très intéressant. D’ailleurs, ce sont des questions qu’on peut encore se poser : qui est coupable ?

    Le rapport à la lecture est aussi sublime. Une femme illettrée, Anna, préfère avouer des crimes et aller en prison plutôt que d’avouer son handicap. Il y a aussi le plaisir de lire et de vivre des histoires. J’ai trouvé très émouvant quand Anne pleure en entendant le récit que lui lis Michael.

    Un ensemble qui offre une histoire complexe et très belle.

     

    Un seul petit défaut cependant. Je n’ai pas compris pourquoi, à la fin, quand Michael est avec la survivante, il ne lui dit pas que les autres accusées sont aussi coupables qu’Anna. Après tout, ces dernières s’en sont tirées avec 4 ans de prison alors qu’elles se sont liguées contre leur camarade.

     

    Un très bon film que je conseille à tout le monde.

    « L'histoire du chameau qui pleureLes cinq légendes »

  • Commentaires

    1
    Samedi 1er Décembre 2012 à 12:00
    Arf, j'enrage de ne pas pouvoir le voir en replay. J'ai toujours voulu voir ce film. Snif !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :