• "Stratagèmes" de lecture

    Quand j'étais jeune, et ado, je ne lisais presque pas ! Si on exclu les livres du collège et du lycée, au mieux, je lisais un ou deux livres par an. Et même les BDs, hormis les Tintin, ne faisait pas partie de mes lectures. Bref, pour moi la lecture, c'était caca....

     

    Mes parents, soucieux de notre culture générale et de notre éducation (ma soeur jumelle et moi), ils ont cherché des moyen de nous faire lire. Ils ont donc mis au point des stratagèmes qui ont été plus ou moins concluant. Je les ai, aujourd'hui, divisé en deux type : les "papa's stratagèmes" et les "maman's stratagèmes".

     

    Alors les papa's stratagèmes ne sont toujours terminés par des échecs. D'ailleurs, avec le recul, j'ai de la peine pour mon papa car à chaque fois, on (moi et ma soeur car on marchait en binôme) a été méchante avec lui. Bref.

    Premier stratagème : arriver avec un livre énorme, écrit en patte de mouche ( je rappelle que je n'aimais pas lire). "Tenez les filles, c'est Le Seigneur des Anneaux, premier tome. J'ai adoré quand j'étais jeune, ça va vous transporter". Notre réaction n'a pas été celle espérée par mon père. Après avoir examiné le livre : hobbits, terre du milieu, elfe....et surtout, patte de mouche. Réaction : "C'est de la merde ton truc !" (surtout que mon père venait d'ajouter qu'il y avait 6 tomes ! Et vu le pavé, je crois qu'on a prit peur)." On le lira jamais ! C'est pourri".; Échec. Bon,  je ne les ai toujours pas lu, mais il faudra bien que je rattrape cette lacune un jour.

    Second stratagème : Pour comprendre ce second échec (et oui !) il me faut vous présenter le contexte dans lequel j'évoluais.  Fan de Star Wars jusqu'au bout des ongles, je me tapais souvent des remarques salaces des autres de ma classe (et des autres classe. Il faut dire que je m'entendais avec très peu de monde) sur le fait que SW, c'était de la merde pour les cons ! Un jour, je vois des hordes de primaires (j'étais dans un établissement regroupant, primaire, collège et lycée) avec de véritable pavé....C'est quoi ? Une amie avait le même et m'explique : "C'est Harry Potter. C'est les aventures d'un apprenti sorcier dans une école"....Ha....Dis comme ça, je ne voyais rien d'extraordinaire (surtout que pour moi école rimait avec enfer à cette période). Réponse des autres : "Pfff, t'es complètement conne si tu aimes pas !" Conne pour conne, je décidais de rester dans SW, et je développais une haine pour "Harry Podechiote". Je pense que vous aurez vu venir le second échec du stratagème : mon père ramène le premier tome d'Harry Potter. Autant dire, qu'avec ma soeur, on l'a envoyé péter royalement...

    Depuis, mon père ne m'a plus offert de livre...Si, bien des années plus tard, mais on était adultes donc moins de risquer de se faire envoyer balader.

     

    Passons au maman's stratagème. Certes, ce n'est pas son stratagèmes qui m'a fait devenir livrovore, mais elle y a contribué à son échelle.

    Partant des échecs de mon père, elle s'est montrée plus ingénieuse. Comme les livres ne nous emballaient pas, elle décida de commencer avec les BDs. Certaines étant très fournis en lecture. Alors, elle choisit les deux tomes de Blake et Mortimer "Le mystère de la Grande Pyramide". Un jour, elle nous convoque, nous assoie et nous montre un passage du premier tome : "Regardez les filles, là Blake, il se fait tuer".....Elle prend le second tome : "Mais là, il est vivant. Je suis sûr que vous ne pourrez pas trouver la solution sans lire les BDs". Ha ha ha, audacieuse et peur de rien, on se met à décortiquer les deux BDs, mais sans lire. Au bout d'une semaine, nous dûmes, ma soeur et moi, reconnaître notre échec. Nous avons lu. Réussite ! Non seulement, nous trouvons la solution au l'énigme de maman (le gilet par-balle) mais nous réclamons d'autre BDs de Blake et Mortimer.

    Bien que ce n'était que des BDs, nous lisons !

     

    Même si c'est lointain, ces stratagèmes mis en place par mes parents, échec ou réussite, m'ont ouvert les portes d'un autre univers, même s'il m'a fallu du temps pour le découvrir. Il faut dire que les lectures obligatoires du collège et lycée ne sont pas forcément là pour aider. Je me souviens avec désespoir de "Vent d'est, vent d'ouest" ou encore de "Gargantua". Surtout que mes goûts cinématographies me poussaient vers le fantastique et que les profs de français n'apprécient pas beaucoup de "sous-genre" littéraire. Par ailleurs, je me souviens que j'avais demandé à la documentaliste de mon lycée s'il avait Dracula en stock. Je crois qu'elle m'aurait moins envoyé pété si je lui avais demander un Kama-Sutra. Sans consulter son ordinateur, elle m'avait répondu : "Non, on a pas de ça ici...." Ok...

    Il a donc fallu attendre de finir le lycée pour commencer à prendre plaisir à lire. Et depuis, je ne m'arrête plus....

    « Opération mémoire : semaine 18Opération mémoire : semaine 19 »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 16 Octobre 2011 à 12:00
    hello je suis de retour en surfant sur autres mondes ou j'ai reconnu ton pseudo et le bon souvenir de terreur hivernale. je ms suis dit allons voir si il y à du nouveau et hop. Pour en revenir sur notre échange ... vacances bord de mer en espagne, pas de connexion internet, pas de nouveaux manga en francais, ras le bol de la plage : Une de mes filles que j'avais poussé à prendre un roman au cas ou se lance dans un marathon de lecture non stop de son roman, puis de celui de sa mére (un Musso ...) 5 jours de lecture non-stop (sauf pour manger, dormir et besoins physiologiques) étonnifiant non ?!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :