• Sherlock Holmes : Jeu d'ombres

    "Sherlock Holmes 2 : Jeu d'ombre" ( "Sherlock Holmes : Game of Shadows" en VO) est un film de Guy Ritchie avec Robert Downey Jr., Jude Law, Naomi Rapace, Jared Harris, Stephan Fry; Rachel McAdams et Kelly Reilly.

     

    Synopsis :

    Sherlock Holmes a toujours été réputé pour être l'homme à l'esprit le plus affûté de son époque. Jusqu'au jour où le redoutable professeur James Moriarty, criminel d'une puissance intellectuelle comparable à celle du célèbre détective, fait son entrée en scène… Il a même sans doute un net avantage sur Holmes car il met non seulement son intelligence au service de noirs desseins, mais il est totalement dépourvu de sens moral. Partout dans le monde, la presse s'enflamme : on apprend ainsi qu'en Inde un magnat du coton est ruiné par un scandale, ou qu'en Chine un trafiquant d'opium est décédé, en apparence, d'une overdose, ou encore que des attentats se sont produits à Strasbourg et à Vienne et qu'aux Etats-Unis, un baron de l'acier vient de mourir…
    Personne ne voit le lien entre ces événements qui semblent sans rapport, hormis le grand Sherlock Holmes qui y discerne la même volonté maléfique de semer la mort et la destruction. Et ces crimes portent tous la marque du sinistre Moriarty. Tandis que leur enquête les mène en France, en Allemagne et en Suisse, Holmes et Watson prennent de plus en plus de risques. Mais Moriarty a systématiquement un coup d'avance et semble tout près d'atteindre son objectif. S'il y parvient, non seulement sa fortune et son pouvoir seront sans limite, mais le cours de l'Histoire pourrait bien en être changé à jamais…

     

    Bande-Annonce :

     

     

    Critique :

    Personnellement, j’ai adoré ! MAIS ! Mais ce second volet est beaucoup moins bien que le premier. Guy Ritchie a probablement trop usé de ce qui avait remis au gout du jour le premier film. Par ailleurs, je pense que beaucoup de fans de Holmes risquent d’être un peu déçus.

    Beaucoup, beaucoup de défauts dans réalisation à mon avis. Déjà, ça commence mal, car j’ai eu l’impression que certains plans étaient flous. La question que je me pose, c’est de savoir si cela vient du film ou du cinéma (et de la projection). À vous de me dire…
    Ensuite, les ralenties sont bien trop nombreux, car il a y beaucoup trop de scènes d’actions ! Ça explose, ça court, ça tire dans tous les sens. Ce n’est pas mauvais dans le sens où l’on ne s’ennuie jamais. Cependant, ça laisse peu de temps pour la réflexion ou les déductions de Holmes. Pour en revenir aux ralentis, ces derniers sont particulièrement brouillons dans la scène dans la forêt. 
    Il y a pas mal de plans sur des journaux, ou des notes, qui permettent à Holmes de faire ses déductions. Malheureusement, nous, les spectateurs, on ne voit rien de ce qui est écrit où on n’a pas le temps de voir ce qui est marqué. C’est très frustrant, car du coup, on ne peut pas faire nos propres hypothèses sur ce qui va se passer. C’est chiant !
    Enfin, il y a des choses complètement insensées : comme la pauvre Mary Watson qui se fait éjecter d’un train (en marche), qui fait une bonne chute d’une vingtaine de mètres (et encore, je pense que je suis gentille), qui atterrie dans un fleuve, et qui s’en sort sans une égratignure…

    Un bon film tient aussi à un bon scénario. Si celui de Game of Shadow n’est pas mauvais, je trouve qu’il fait beaucoup d’anachronisme, même s’il a un côté steampunk comme dans le premier. Faire des armes pas possibles, ça passe. Mais la prouesse médicale mise en scène ici est too much ! Vraiment too much !
    Par ailleurs, hormis Moriarty, il n’y a pas de lien avec le premier film. Et l’arme de Blackwood que Moriarty récupère à la fin ? Aucune trace. C’est complètement passé à la trappe. La continuité est donc mise à mal.
    Et puis j’aime pas la fin… en Suisse…
     Dommage que les derniers passages, qui terminent le film, n’ait pas été mis à la fin du générique. Cela aurait été rudement plus sympa.

    Pour les personnages, il y a pas mal de déceptions (je traiterai de Moriarty à part). Premièrement, le colonel Moran, le tireur d’élite de Moriarty. La VF aidant probablement, je trouve qu’il manque de charisme. On a du mal à croire qu’il était un ancien militaire haut-gradé, tireur d’élite par-dessus le marché. Il a plus un côté voyou vulgaire de bas étage ! Enfin, je modère, car il est très bien utilisé dans tout le film.
    Noomi Rapace… Elle sert à quoi ? C’est l’exemple même du personnage féminin foiré ! Simza a été mis en place pour remplacer Irène Adler qui nous fausse compagnie au début du film (oui !!!). Mais la sauce ne prend pas tant il y a d’incohérence dans le personnage.
    Une petite déception pour Holmes, ce dernier ne déduit plus, il prévoit… car le film est aussi conçu comme un jeu d’échecs (entre Holmes et Moriarty). Cependant, j’ai eu un peu de mal avec ça, car parfois, ça fait aussi too much pour un esprit, même brillant comme celui de Holmes. Ce dernier apparait presque plus manipulateur que Moriarty en fin de compte.

    Pour résumer un peu, je dirai qu’il y a un manque flagrant de subtilité.
    Mais malgré tout ça, j’ai quand même aimé ce film.

    Son plus gros point fort en reste tout de même ses personnages, même si certains sont un peu dénaturés (enfin, de la vision que je m’en fais). La relation Watson-Holmes et Waston-Mary sont bien plus travaillées quand dans le premier volume. Personnellement, la manière dont le couple Watson-Holmes est traité me faire délirer. Un gros coup de cœur pour Stephan Fry en Mycroft Holmes. Le personnage est un peu dénaturé (j’entends par là que je le trouve un peu trop social), mais il est super attachant !
    De l’humour aussi ! Et heureusement, sinon le film aurait perdu en charme.
    J’ai beaucoup aimé les différents lieux où se déroule le film : Londres, Paris, l’Allemagne, le camp gitan (non, j’ai pas aimé la Suisse !). En fait, hormis quelques effets spéciaux boiteux, toute la partie technique du film est bien : musique, bruitage, montage… Sans oublier les deux génériques qui sont impeccables !

    Maintenant, le point Moriarty.
    Et je dois bien avouer que j’en suis très satisfaite ! Mais j’ai peur que mon opinion soit en partie troublée par le fait que je trouve ce personnage absolument superbe. Il est machiavélique, raffiné (immensément) intelligent, froid, élégant, charismatique, subtil… et beau gosse (je ne ferai aucun commentaire sur mes gouts). Je regrette juste son côté violent (physiquement parlant) à un moment du film, car cela lui fait perdre en noblesse (et je me demande si ce n’est pas voulu pour casser son charisme).
    Mais malgré tout ça, même si j’ai adoré l’interprétation de Jared Harris, le professeur Moriarty, le vrai de vrai, ce sera toujours Eric Porter…
    Par contre, et vous vous en doutez bien, je n’aime pas du tout la fin. Par ailleurs, les fans de Holmes verront une partie du suspense film s’envoler quand Mycroft évoque, dès le début du film, Reichenbach…
    coup de coeurN&B

    Xian approved le professeur James Moriarty

     

    Au final, ce qui fait la force de ce film, ce n’est pas son héros principal, mais tous les secondaires ainsi que leurs interactions.
    Je déplore quelques fautes de réalisations, mais dans l’ensemble c’est correct, surtout grâce à la partie technique (même s’il y a pas eu d’effort particulier sur la musique).
    Si Game of Shadows est un film sympa au final, le premier est bien meilleur. Et je pense que pas mal risque d’être déçu. 

    « La prophétieLes commentaires de Salyna »

  • Commentaires

    1
    Mardi 31 Janvier 2012 à 12:00
    Hello , Nous avons passé un bon moment en famille au ciné avec ce film. Mes ados de filles trouvent Watson trop classe et adorent le caractère et la personnalité de Holmes. En tant que fan de Holmes j’ai un regard assez critique, pas tant sur la fonds mais surtout sur la forme. Si ici Holmes est plus proche du gars avec un super pouvoir de prédiction que d’un détective observateur et à gros QI, je l’accepte car il reste les fondamentaux. Je prends le Holmes de Ritchie comme celui d’un monde parallèle, un peu comme ce qui a été fait dans « l’instinct de l’équarisseur » (qui va bcp plus loin dans le délire). Je partage la plupart de tes remarques sur ce film Sur la forme, j’ai bien aimé l’esthétisme du film, le cabotinage entre Holmes et Watson, Mycroft à poil mdr (sans y voir aucune perversité de ma part). J’ai beaucoup aimé dans les petits détails dont le film n’avait sans doute pas besoin mais qui me comblent, même si peu être anachroniques (construction du metro à Londres, du sacre cœur à Paris ….). J’avais adoréééééé Noomi Rapace dans son rôle dans millenium, j’ai donc été content de la retrouver ici, même si son personnage est beaucoup plus creux, mais est quand même le fil conducteur pour aller au bout (ce en quoi je ne suis donc pas tout à fait d’accord avec toi). J’ai détesté lorsque le resto se vide juste avant le meurtre d’Irène (too much), le saut de Mary (too much) et la « résurrection » de Holmes (too much), les deux seuls passager du train (le couple des petits vieux, enfin pas eux mais juste le fait qu’ils n’étaient là que grossièrement prétexte à un gag), un colonel Moran trop creux. L’histoire du frère de Noomi, déjà la chirurgie esthétique !! Mais en plus faire passer un gitan pour un diplomate et que celui-ci ne repère même pas sa sœur entrain de danser pratiquement devant lui, et la façon dont il est découvert (too bad) Pour ce qui est du suspens on sait qu’à la fin il y aura Reichenbach et le retour donc ça ne m’a pas dérangé. Pour ce qui est de Moriarty, je l’ai trouvé de bonne facture mais plus proche d’un méchant mégalomaniaque de James bond ou de lex luthor que du Moriarty patron de la pègre secrete. Bref pas le film parfait mais un bon équilibre et un bon moment de détente A+
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :