• Pourquoi je ne souhaite pas publier...

    ... pour le moment.

     

    Beaucoup de personne de mon entourage (réel et internet) me demande sans arrêt pourquoi je ne tente pas de me faire publier. Certains parmi ceux-là ont lu mes textes, et les ont probablement aimé (sinon, ils ne me pousseraient vers le monde de l'édition).

    Certes, je ne serais pas contre tenter l'aventure, mais pas dans l'immédiat. 

    Pourquoi ? Il y a plusieurs raisons à cela.

     

    Premièrement, même avec un retravaille léger (correction, quelques modifications), je ne pense pas que mes écrits soient assez bon  pour être présentés à un éditeur. Surtout que les avis que j'ai viennent principalement de mes amis ou de connaissance proches, et j'émets toujours quelques doutes sur leur sincérité (je m'excuse auprès d'eux car cet aveu va probablement les contrarier). Mais c'est vrai que je me pose la question, à chaque fois, si leur critiques sont sincères ou sont là pour me ménager. Il est vrai que ce n'est jamais agréable de voir un avis négatif, mais je pense que c'est plus constructif d'un commentaire positif.

    Ensuite, je n'ai pas le temps de m'occuper des relectures et corrections. De plus, relire mes textes, c'est comme caresser un cactus.Ou sans aller jusque là, j'ai un vrai problème de temps.

    Enfin, je ne pense pas avoir les épaules pour soutenir un projet de ce genre.

     

    Après, il y a aussi que j'ai, peut-être à tort, un avis assez négatif sur la chose et sur les "concours". En effet, il y a quelques années, j'avais participé à un concours "premier roman" organiser par Jeunesses et sports (je simplifie au max). Bon, avec le recul, mon histoire était mauvaise et immature, mais le problème n'a pas été là. Le concours, s'il a bien désigné un gagnant, n'a jamais prit la peine d'annoncer les résultats... Il a fallu que je cherche comme une sauvage sur le net pour finalement tomber sur un site qui répertoriait les différents prix littéraires. Mon manuscrit m'a été retourné, avec un petit mot sympa, sur un cinquième de feuille, sans même signaler le parcours de mon récit. En effet, il y avait une présélection de 10 romans, puis le gagnant était désigner parmi ceux-ci. Bref, rien... Je me suis sentie comme méprisée. Même si mon roman était mauvais, je l'ai imprimé, relié et poster, ce qui m'avait couter cher sur le moment.... C'est peut-être une démarche normale, mais quand c'est le ministère de la jeunesse qui agit comme ça, quand on a moins de 20 ans....Vraiment une sensation de méprit.

    Ensuite, je me suis cassée le cul pour rédiger une nouvelle pour un appel à texte. Je me suis engueulée avec ma mère à ce sujet, j'ai fais chier mon entourage, pour rendre un truc convenable. Mais voila, la dite maison d'édition qui avait fait cet appel est en train de mettre la clé sous la porte. Je ne sais même pas si la sélection des nouvelles qui aurait pu être publier va se faire... Même si je savais que mon texte ne serait pas sélectionné, j'ai l'impression de mettre fait chier pour rien...

    Deux expériences différentes qui m'ont laissé un goût amer dans la bouche. Bien sur, je ne suis pas prétentieuse au point de dire que mes écrits allaient être publié, mais je trouve que c'est important d'aller au bout des démarches...C'est l'une des raisons principales qui me poussent à ne pas tenter l'aventure de l'édition.

     

    Donc voilà. J'espère qu'après ça, on me demandera plus si je souhaite publier....

    « L'Epervier (téléfilm)Opération mémoire : Dernière étape »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 24 Juin 2011 à 12:00
    Prends ton temps surtout, ne tente l'aventure que lorsque tu seras prête. En attendant, les appels à textes sont une méthode idéale d'entraînement, ne t'arrête pas sur ta malheureuse expérience, il y a tellement de propositions qui pourraient t'intéresser. Allez hop, au boulot ! ;)
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :