• Novgorod

    C'est peut-être par ce que je suis une fille de caractère que j'aime que mes héroïnes le soient tout autant ! Et puis, marre des cruches ou des filles qui paraissent fortes, car ces compagnons sont des boulets.

     

    Avec Novgorod, j'ai voulu mettre en place une femme, d'un âge incertain, car non-humaine, mais qui ne souffrirait dans du manque d'enfant comme on le voit très souvent pour les héroïnes immortelles, encore plus, car ce sont des vampires. Certes, Nova (son petit nom) n'est peut-être un vampire... mais elle n'en reste pas moins une semi-vampire, faute d'en savoir plus sur elle pour le moment (enfin, moi je sais, vous non niark!). Elle ne vit pas non plus mal la solitude à laquelle son immortalité la contraint souvent et heureusement ! quand on voit le nombre de femmes humaines qui ne supporte par d'être seule, Nova se serait suicidée depuis longtemps. Bien au contraire, cette solitude lui a forgé un caractère bien trempé, car elle sait qu'en cas de problème, elle ne pourra compter sur personne ! Cela fait aussi d'elle une sacrée débrouillarde qui n'a pas peur des petites bêtes. Y en a des filles, même si elles ont du caractère, qui ont peur soit des insectes, soit des serpents, ou d'autres bestioles. Son aspect débrouillard expliqua aussi qu'elle sache se battre. Certes, ce n'est pas un maître en arts martiaux, mais pas besoin de cela pour mettre un adversaire OK. Mais je reconnais qu'elle a de bonnes bases dans ce domaine. Elle manie surtout très bien son épée.

    Elle ne se laisse pas faire et sait s'imposer quand elle veut. D'ailleurs, le professeur Eustache en fait souvent les frais. C'est une femme de poigne, mais pas dénuer d'une certaine délicatesse qui lui est propre.

     

    Pour son physique, encore, je ne me suis pas foulée tant j'aime les jolies brunes aux yeux verts ! Par contre, Nova a les yeux légèrement bridés. Après elle est plutôt grande, 1,70 m, d'un poids moyen avec une musculature assez importante, mais sans que cela ne déforme son corps. Enfin, ça, c'est quand elle est sous forme humaine. Pour le moment, je ne dirais rien d'autre sur elle et son physique.

     

    Novgorod était aussi importante, car elle permet de faire un jeu âge physique — âge mental avec le professeur Eustache et Kureno. Je parlerai de ces deux autres importants personnages plus tard. Très vieille, elle a l'aspect d'une jeune femme d'environ 25 ans, elle contraste avec le professeur qui est vieux (normal c'est un humain) et Kureno avec son aspect d'homme d'une trentaine d'années, mais qui à 15 ans sa tête (c'est un dieu, mais je reviendrai sur lui). Mais le plus important c'est sa relation amoureuse avec le professeur. Quand on les voit, on pourrait se dire : ha, c'est un vieux qui sort avec une jeune. Mais voilà, c'est elle la plus vieille. Aux yeux de Novgorod, Eustache pourrait être un gamin malgré ses 65 ans humains. Un vrai plaisir de faire un couple dont le physique est atypique. Le plus drôle, c'est que le professeur l'a rencontré alors qu'il avait une vingtaine d'années, il faisait plus jeune qu'elle à ce moment-là. Là, on aurait presque pu dire qu'une « vieille » qui préfère les jeunes.

    Une autre chose qui me tenait à coeur que j'ai pu mettre en scène avec Novgorod et le professeur, c'est la sexualité chez les anciens. Bon, la chose ne concerne par tellement Nova puisqu'elle semble avoir 25 ans, mais le professeur lui si. Je trouve que c'est un sujet intéressant quand les romans fantastiques pour plusieurs raisons. Premièrement, c'est un sujet tabou (dans la société en général) et moi je n’ai pas les sujets tabous ! Il faut parler de tout ! Ensuite, c'était pour faire autre chose avec le « mentor » de service. En effet, n'avez vous jamais remarqué que les mentors, les vieux sorciers, etc. ne sont là que pour dispenser leurs savoirs, puis ils meurent... Mais ils ne sont jamais amoureux, n'ont jamais de copines, n'ont pas d'enfants ! Avec Novgorod, je voulais changer cela !

    Novgorod est donc l'amante du professeur, mais ce n'est pas un simple plan cul. C'est une vraie histoire d'amour même si je n’aime pas tellement ça....Mais là, je trouvais que ça sortait du lot. Et puis, ça m'a permis de travailler sur l'amour et l'immortalité. Loin de moi l'envie de faire un truc à la Twoilet avec « je t'aime, mais tu mourras alors on ne peut pas ; mais je ne peux pas vivre sans toi... blablabla »....Non, je voulais travailler comment une héroïne pourrait réagit dans une relation mortelle-immortelle. 

     

    Pour en revenir sur Novgorod, parlons un peu de son passé... sur lequel on ne sait pas grand-chose... Avant de partir avec le professeur Eustache, elle avait presque toujours vécu à Nijni Novgorod, dont elle a fini par prendre le nom. D'ailleurs, si elle avait un nom, elle ne le connaît pas. Novgorod n'a aucun souvenir d'avant ses 8 ans (ou proche...) D'où elle vient, sa famille, son « espèce », etc..rien... Elle se souvient d'avoir eu une mère, mais elle ignore son visage, sa voix, son nom.

    Elle était connue à Nijni Novgorod et crainte, car les gens savaient qu'elle ne vieillissait pas et qu'elle ne mourrait pas non plus. Avec l'arrivée du communisme et son athéisme, elle fut partiellement intégrée dans la vie de la ville, car elle devine, un peu beaucoup contre son gré, l'amante du chef du parti de la ville. C'est Eustache qui la fera sortir de sa Russie natale.

     

    http://i175.photobucket.com/albums/w127/xian_palpatine/dessins/Nova_soviet.jpg

    (vieux dessin de Nova en tenue soviétique...)