• Mythes et légendes de l'ours

    "Mythes et légendes de l'ours" est une monographie de Roger Maudhuy.

     

    Présentation :

    L'ours a dans l'ensemble bonne réputation, même quand il mange quelques brebis. Pourtant, lui qui peupla jadis toute la France se voit aujourd'hui réduit à survivre sur quelques milliers d'hectares pyrénéens qu'on lui dispute encore. Gibier de choix, traqué par Charlemagne en personne (l'auteur rapporte notamment une très jolie légende inédite nous emmenant avec l'empereur à la barbe fleurie aux confins des Ardennes et de la Lorraine), le roi de nos forêt a disparu, ou presque. Il a fini, malheureux, en descente de lit ou en manteau, quand ce n'est pas au bout d'une chaine à faire de pauvres tours contre quelques piécettes pour ses maitres humains.

    Au terme d'enquêtes menées sur le terrain, et du dépouillement de revues anciennes et d'archives inédites, l'auteur nous entraine au pays de l'ours, et nous égrène contes et légendes croyances et peurs, et même quelques traces d'un ancien culte.

     

     

    Avis :

    Un ouvrage qui m’a déçu.

     

    J’avoue, j’ai été très déçue par ce livre qui est plus une compilation, un catalogue plus qu’un vrai recueil ou essai sur les mythes et légendes de l’ours. Il n’y a aucun travail de recherche digne de ce nom, je pense par exemple sur la partie sur la toponymie que j’ai trouvée vide et qui montrait le manque de connaissance de l’auteur dans le domaine de la linguistique.  

    Il n’y a aucune analyse des textes recueillis, aucune démonstration vers un fond plus ancien de certaines histoires (comme si l’homme ignorait tout des mythologies celtiques, voir germanique pour l’est de la France).

    De plus, l’ensemble du contenu est assez léger. Mais là, c’est peut-être parce qu’il n’y avait pas beaucoup de choses à compiler sur l’ours. N’ayant pas de connaissances dans ce domaine, il est difficile de me faire un avis.

    D’ailleurs, la nouvelle de Mérimée ainsi que poèmes et textes de chansons (bien que l’ensemble colle au sujet du livre et soit pertinent) apparaissent comme des « bouche-trous » pour ne pas proposer un livre trop petit ou trop vide.   

     

    Ce manque de contenu se ressent aussi dans la présentation de textes d’origines amérindiennes (du Canada) où l’ours est présent. Certes, j’ai été ravi de découvrir des histoires d’autres cultures, mais se limiter seulement à une partie du monde m’a un peu gêné. Surtout que la seule analyse de l’auteur sur ce texte est une remarque déplacer sur les femmes (pour ne pas dire misogyne) ; remarque qui, en fin de compte, relève plus du jugement personnel de l’auteur qu’une vraie remarque constructive.

     

    C’est dommage, car la compilation de récit recueillie auprès de personne d’un certain âge n’est pas sans intérêt. En effet, c’est important de pouvoir relever et conserver le fond folklorique d’une région ou sur un sujet en particulier (ici l’ours) ; le publier est aussi important ; mais hélas, une analyse, voire une interprétation, de ces récits aurait dû être nécessaire pour l’ouvrage proposé ici.

    Sinon, une simple compilation, comme un recueil « bête et méchant », aurait suffi.

     

    Bref, un ouvrage qui m’a beaucoup déçu même s’il possédait un fond intéressant.

    « La nuit des tempsYvain ou le chevalier au lion »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :