• Michel Strogoff

    "Michel Strogoff" est un roman d'aventure de Jules Verne.

     

    Synopsis :

    Les provinces sibériennes de la Russie sont envahies par des hordes tartares dont Ivan Ogareff est l'âme. Ce traître, poussé par une ambition insensée autant que par la haine, projette d'entamer l'empire moscovite ! Le frère du tsar est en péril à Irkoutsk, à 5523 kilomètres de Moscou et les communications sont coupées. Comment le prévenir ? Pour passer, en dépit des difficultés sans nombre et presque insurmontables, il faudrait un courrier d'une intelligence et d'un courage quasi surhumains. Le capitaine Michel Strogoff est choisi et part, porteur d'une lettre du tsar, en même temps qu'une jeune Livonienne, la belle Nadia, et que deux journalistes, l'Anglais Harry Blount et le Français Alcide Jolivet... Dans ce très grand roman, les extraordinaires péripéties, souvent dramatiques, que va connaître Michel Strogoff, un des plus merveilleux héros de Jules Verne, au cours de son voyage à travers les immenses régions sibériennes, tiennent en haleine les lecteurs jusqu'à la dernière page.

     

    http://ekladata.com/Ii16mbtlSHLDF1WI8Pqm7gGcM5U.jpg

     

    Critique :

    Parfois, ça fait du bien de changer un peu de registre. Après moult romans fantastiques, lire un roman d’aventures fut un vrai plaisir. Surtout dans ledit roman se nomme Michel Strogoff !

     

    De Jules Verne, je ne connaissais que « 20 000 Lieues sous les mers » avec le sublime Nemo. Maintenant, je connais un autre roman ! Et j’ai beaucoup aimé ! Cependant, une déception toute conne : comme je connaissais le dessin animé et donc tout le déroulement du récit. Ce qui fait la fin ne m’a pas tellement surprise.

    Cependant, il y a un truc un peu chiant, c’est que parfois, Verne dit ce qu’il se passe jour par jour et que certains jours, il ne se passe rien. Parfois, ça se résume ainsi : le jour suivant, Michel Strogoff fit X kilomètres.

     

    La première chose qui m’a frappé, c’est l’érudit de Verne ! Outre un récit d’aventures, l’auteur nous offre un vrai roman de voyage ! Les paysages russes sont sublimes ! J’ai juste envie de prendre ma voiture et d’aller en Russie faire Moscou-Irkoutsk ! Sans compter les descriptions des costumes, des tentes et des coutumes des Tartares et de tous les peuples qui apparaissent ! Un vrai plaisir.

     

    Sinon, on suit avec plaisir le voyage de Strogoff qui est parsemé de rebondissement, de courses-poursuites, des drames, des moments drôles (comme quand les deux journalistes se battent pour envoyer une dépêche) et de vrais moments forts ! J’ai dévoré les pages à une vitesse folle. Et je ne peux pas vous dire ma frustration de ne pouvoir que lire quelques pages par soir quand j’étais en chantier de fouille. Je pense qu’en temps normal, je n’aurai pas mis plus de deux jours pour le manger. C’est vraiment prenant.

     

    L’ensemble des personnages est bien, mais j’avoue que j’aurai voulu parfois en savoir plus, surtout sur Ivan Ogareff. Michel Strogoff est un héros comme on en fait plus, ou qu’on tournerait au ridicule parce que très droit dans ses bottes ! Mais cela fait tellement du bien ! Surtout que notre héros n’a rien d’un niais bêta. Un Sibérien…

    Un trop bon point, les personnages féminins. J’avoue avoir été très surprise par Nadia et Sangarre. Des femmes de caractères qui savent agir avec logique ! Même si Nadia ne se bat pas, qu’elle ne fait pas grand-chose, elle a un comportement, une manière d’être qui la rend superbe. Pas de nunuche ! Même la mère de Michel Strogoff, Marfa, est merveilleuse.

    À noter que j’ai aussi aimé qu’il n’y ait pas de romance entre Ogareff et Sangarre.

     

    Je trouve ma critique un peu pourrie, mais j’avoue ne pas trop savoir quoi dire de plus. J’ai pris un vrai plaisir à lire ce roman. De l’aventure et de l’érudition dans un même récit, c’est juste le bonheur ! Surtout que mon édition comporte de nombreuses gravures illustrant le récit.

    Je le conseille vivement à tous lecteurs fans de récit d’aventure et d’action !

     

    Et petit bonus ! Ah, toute mon enfance !

    « PrometheusMeurtres à la pomme d'or »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :