• Man of steel

    "Man of steel" est un film de Zack Synder avec Henry Cavill, Amy Adams, Michael Shannon, Russell Crowe, Diane Lane et Kevin Costner.

     

    Synopsis :

    Un petit garçon découvre qu'il possède des pouvoirs surnaturels et qu'il n'est pas né sur Terre. Plus tard, il s'engage dans un périple afin de comprendre d'où il vient et pourquoi il a été envoyé sur notre planète. Mais il devra devenir un héros s'il veut sauver le monde de la destruction totale et incarner l'espoir pour toute l'humanité.

     

    Bande-Annonce :

    Critique :

    Superman n’a jamais été mon super héros préféré. Mais cela ne m’a pas empêché de voir les films à son sujet.

    Je ne pourrais pas dire que j’ai été déçu, car je ne m’attendais à rien de bien. Et effectivement, ce film n’est vraiment pas terrible malgré de bonnes choses.

     

     

    Ce que j’ai apprécié, c’est le petit côté SF avec vaisseaux spatiaux et kryptionniens pas sympa en belle armure.

    Un peu d’humour sympathique et plein de petits détails sympa ne rendant pas le film complètement désagréable : des costumes et des décors agréables, des clins d’œil à d’autres films.

    Heureusement que Russell Crowe est super canon, car je me suis dit qu’il y avait au moins un gros intérêt !

     

    Revenir sur les débuts de Superman est une idée déjà exploitée, mais qui est ici « bien traité ». Si je mets ces termes entre guillemets, c’est parce que la réalisation est déplaisante et il y a tout un tas de choses désagréables.

    Techniquement, outre une 3D inutile et désagréable, le film est très désagréable à regarder. Soit on fait un film avec caméra à l’épaule avec la qualité qui y est lié, soit un fait un film avec des images de qualité et avec une caméra fixe. On ne fait pas un mixte des deux ! Vos yeux vont souffrir, car ils vont passer les 2h30 du film a essayé de fixer l’image. Dans les combats ou autres scènes rapides, on ne voit rien de ce qui se passe. C’est une vraie horreur !  

    Ajouter à cela un montage parfois « douteux », on ne prend vraiment aucun plaisir à regarder ce film qui a pourtant pas mal d’atout visuel.

    Après, j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de défauts de scénario. Mais surtout, je n’ai pas du tout aimé le côté paternaliste de certains discours et encore moins les références religieuses, surtout quand il s’agit de faire un parallèle Superman/Jésus…

     

    Le personnage de Superman est assez… étrange. Je pense qu’il y avait quelques choses de très intéressantes à développer dans ce film. Le début nous laisse d’ailleurs apercevoir ces bonnes choses. Mais très vite, tout tombe à l’eau. Je ne sais pas si c’est l’acteur ou un choix de réalisation, mais j’ai rarement vu un personnage aussi inexpressif. Je l’ai même trouvé assez froid et inamical.

    J’avoue que j’ai trouvé extrêmement dommage le peu de travail effectué sur le général Zod. Pourtant, il laisse apparaitre un être complexe, contrait par sa « naissance » à faire ce qu’il fait.

    Bon, le sujet qui fâche : les personnages féminins. J’avoue avoir assez aimé la méchante kryptionnienne même si j’ai trouvé qu’elle manquait de travail psychologique. D’ailleurs, c’est une tare de beaucoup de personnages. Après, on pourra dire que Martha Kent a plus de couilles que Loïs Lane qui est censé être une jeune femme moderne et indépendance. Bref, elle crie très bien, roule probablement de très beaux patins et aime bien regarder ce qui se passe. Quand on ne sait pas mettre au premier plan une femme de la trempe de Martha Kent, on évite de faire style de le faire avec une belle jeune femme… Pourtant, Martha Kent n’a pas un super rôle, car elle est complètement bouffée son mari (bon paternel donneur de leçon et qui meurt comme un con pour ses idées).

     

    Je pense que ce film avait du potentiel et de bonnes idées. Malheureusement, entre un jeu d’acteur douteux, une manière de filmer immonde, un travail bâclé sur la psychologie des personnages, de la bondieuserie et du paternalisme, une 3D inexistante, le tout est un film assez inintéressant. Sauf pour baver un peu sur Russell Crowe…  

    « L'autre DraculaArya McPherson T.01 L'aigle du Caucase »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :