• Les Vestiges de l'Aube

    "Les Vestiges de l'Aube" est un roman de David S. Khara, réédition à Michel Lafon.

     

    Synopsis :

    Depuis les attentats du 11 septembre, Barry Donovan est dévoré par le désespoir. Et ce n’est pas son métier de flic, dans un New York accablé par la criminalité, qui lui remonte le moral.
    Son seul réconfort ? les conversations  qu’il entretient chaque soir sur Internet avec un certain Werner Von Lowinsky, aristocrate cultivé et plein d’humour. Peu à peu, sans s’être jamais rencontrés, ils deviennent amis. Mais Barry ignore encore que Werner n’est pas un homme comme les autres…

     

    http://ekladata.com/wV4UdBJyvoY15uzCihirQhjoKII.jpg

     

    Critique :

    Acheté avant 15h30 le samedi, fini de dévorer le dimanche avant 15h30....Tout en ayant bosser son mémoire pendant 4h, fait un velouté au radis (pas bon!) et des crêpes. Et mon livre est dédicacé !!! Nananananèreu....Oui, je sais, vous vous en foutez. Bref....

    Il n'y a pas à dire, j'ai adoré ce livre ! Même s'il y a quelques petits défauts. D'ailleurs, commençons par ça. Dommage qu'il n'y ai pas plus de personnage féminins et qu'ils n'y tiennent pas un plus grand rôle. Mais bon, pas de misogynie donc, on pardonnerai. Mieux vaut de nanas que des potiches.

    Ensuite, je crois que je ferai jamais à New-York....Même si les descriptions sont prenantes, elles m'ont pas transportés. Je pense que je ne parviendrais pas à me faire à ces grandes mégalopoles.

     

    Enfin un vieux vampire ! Oui, un vieux vampire de cinquante ans d'âge physique !!!!!! Marre des jeunes ! Et en plus, Werner a l'air canon. Quoi demander de plus ? On est loin du gentil vampire. Certes, ce n'est pas un vilain vampire, mais tuer ne le gêne pas, que ce soit pour se nourrir ou pour aider son ami. Il se questionne aussi beaucoup sans pour tomber dans le "pourquoi moi ?" ou "la vie c'est pas juste". Il en ressort un personnage passionnant, humain, qui souffre et qui aspire au bonheur sans que celui-ci ne soit la félicité. 

    Il fait donc écho à son ami Barry qui tentent de se reconstruire, de sortir du traumatisme du 11 septembre. En fin de compte, les deux hommes (oui, même si Werner est un vampire) sont semblables avec des histoires semblables. Ils s'en sortent grâce à la parole et à l'amitié.

    Pour revenir à Werner, l'idée de la transformation en faucon est original ! Exit les chauves-souris. Les pouvoirs parfois classique pour les vampires, mais ô combien bien utilisés.

     

    Niveau histoire, c'est vrai que je suis pas super polar. Mais l'enquête m'a bien plu puisque les pouvoirs de Werner rendent les choses...fantastiques ? C'est très plaisant de voir le vampire soutirer les informations à des suspects, mais qui ne peut pas les révéler à son ami sans prendre de risque.

    Des rebondissements avec un assassin qui se fait butter, des mafieux étalés comme des poupées, une prostitué provocatrice et balance, prise d'otage... Y a pas à dire, on dévore les pages sans s'en rendre compte.

    L'alternance de point de vue sont aussi génial ! On peut aussi suivre une partie du point de vu de Werner, puis le reste de manière omniscient. On découvre donc le tueur, Barry Donovan et son collègue. Cela donne du dynamisme au roman.

     

    La fin.....HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!! J'aime pas ces putains de fins où on reste dans le doute !!! Avec un épilogue comme ça, il y aura forcément une suite !! Il va falloir attendre !! Ouinnnn...Ou alors séquestrer l'auteur pour qu'il crache le morceau...Ouai, non....quoique....

     

    Bref, autant dire que j'ai adoré ce roman et qu'il n'a pas fait long feux entre mes griffes. Contente d'avoir enfin un vampire âgé, élégant et raffiné sans pour autant être chochotte puisque tuer ne lui pose pas vraiment de problème. Et c'est tant mieux !

    Une bonne lecture aux fans de vampire et de polar. En espérant que l'hypothétique suite viendra vite ! Cela risque d'être plaisant maintenant que les deux personnages sont trouvés.

    « Pirates des Caraïbes : La fontaine de JouvenceOpération mémoire : semaine 18 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :