• Les lames du Cardinal, T.03

    "Les lames du Cardinal, T.03 le Dragon des Arcanes" et le dernier tome de la trilogie fanstico cape et d'épée de Pierre Pevel

     

    Synopsis :

    Paris, 1633. Les dragons menacent le royaume. Surgis de la nuit des temps, ils sont décidés à restaurer leur règne absolu. Usant de sorcellerie, ils ont pris apparence humaine et créé une puissante société secrète, la Griffe noire, qui conspire dans les plus grandes cours royales d'Europe. Pour déjouer leurs complots, Richelieu dispose d'une compagnie d'aventuriers et de duellistes rivalisant de courage, d'élégance et d'astuce. Des hommes et une femme aux talents exceptionnels, prêts à braver tous les dangers et à risquer leur vie pour la Couronne : les Lames du Cardinal. Mais alors qu'ils approchent du Mont-Saint-Michel à la faveur de la nuit, ils savent que le prochain défi pourrait être le dernier. Car, outre les plans de leurs ennemis, il va leur falloir percer les secrets de l'ordre des Soeurs châtelaines qui réside en ces lieux sacrés. Cette fois le courage et la loyauté ne suffiront pas. Rapière au poing, les Lames devront se résoudre à tout sacrifier s'ils veulent sauver Paris de la destruction.

     

    http://ekladata.com/CYSm5uxN8s71KNRnjxkqjkf3Nr0.jpg

     

    Critique :

    C’est probablement le meilleur tome de la trilogie ! Une fois dedans, j’ai eu du mal à décroché et ma lecture a été ponctué de : Putain, merde, quel con (désignant aussi bien un personnage que l’auteur). Pourtant, il y a quand même quelques points qui ne m’ont pas trop plu.

    Le début est un peu « chiant » en comparaison du reste du livre. L’escapade d’Agnès au Mont Saint-Michel (qui est à la Bretagne ; c’était l’instant chauvin) et sa libération est un peu longue. Même si je ne peux qu’adorer la manière dont La Fargue nargue cette vieille sorcière de Vaussambre.
    Mais passé cela, le récit n’arrête pas en combat, rebondissement et intrigue ! Ça part dans tous les sens (dans le bon ses du terme). Tout n’est pas forcément une réussite dans les actions des personnages ou dans les complots des diverses parties en jeux.  Vraiment, à ce niveau-là, c’est de la grande cape et d’épée !

    Pierre Pevel est un monstre ! Tuer des personnages, je veux bien… Mais comme ça ! Je ne suis pas d’accord !! Non, putain ! Merdeux ! Haaaaaaaaaaaaaaaa… Bref, c’est aussi cela qui donne du piquant au récit.
    D’ailleurs, je trouve que ce tome est celui qui met le mieux en scène les personnages. Mon cœur a toujours une grosse préférence pour le petit Saint-Lucq (oui, Saint-Lucq n’est pas petit, mais je l’appelle comme je veux na !). Une déception concernant Agnès qui, même si elle accepte son destin, me semble perdre tout son charme. Je ne suis pas parvenue à reconnaitre la fille forte, audacieuse et libre des tomes précédents. Certes, elle est un peu accablée, mais quand même ! Je pense que ce sentiment vient aussi du fait que les Sœurs Saint-Georges soient un ordre religieux et que j’ai un peu de mal avec ça. J’ai eu l’impression que la demoiselle passait de libertine à bigote.
    J’ai été contente de retrouver des personnages issus des autres tomes, surtout la belle Italienne. Par contre, je trouve dommage que Rochefort ne soit pas plus présent. Il était si bien utilisé dans les deux premiers récits. Sinon, je suis bien contente que Salveda soit passé par la fenêtre na ! Sale bête !
    La bataille finale est géniale. Très bien décrite, très bien mise en scène, on sent la panique, l’intensité des duels et des affrontements. Mais je dois bien avouer que l’intervention d’Agnès fait un peu too much et « c’est un peu trop facile ».

    Je n’aime pas la fin. L’ouverture avec l’homme au masque de fer ne m’a pas inspiré. Surtout que vu ce qu’était le Grand Dessein, je m’attendais à quelque chose de plus… dragon ?
    Après, les rapides points sur l’avenir me plaisent. Peut-être une suite ? Avec la Fronde, y a de quoi faire non ? Putain, je veux une suite ! Le petit Saint-Lucq pourrait passer du service de Richelieu à celui de Mazarin… 

    Un vrai roman de cape et d’épée avec vraiment ce qu’il faut de fantastique ! Mon premier coup de cœur de l’année ! Même s’il a des défauts (surtout quelques morts…), il se lit très bien très bien. L’univers est enfin sublimement exploité ! Des aventures à découvrir !
    J’incite tous les fans des Trois Mousquetaires à découvrir cette série (dont un intégral est sorti).
    Ça me donne envie de me remettre à bosser comme une dingue ma propre série Macha, même si je doute de pouvoir faire quelque chose d’aussi prenant. 

    coup de coeurN&B

    « Cadavres ExquisNoire Lagune »

  • Commentaires

    1
    Nanou
    Vendredi 14 Septembre 2012 à 12:00
    Ah, encore une amoureuse de Saint Lucq ! On est tout un club, ici, à la médiathèque de Frouard. L'auteur y est venu, et il était tout surpris que ce soit pour nous, les filles, le personnage le plus séduisant...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :