• Les Enchantements d'Ambremer

    "Le Paris des Merveilles, T.01 : Les Enchantements d'Ambremer" est un roman de Pierre Pevel. Le livre contient une nouvelle "Magicis in Mobile".

     

    Synopsis :

    À première vue, on se croirait dans le Paris de la Belle Époque. En y regardant de plus près, la tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes ont investi la Seine, les farfadets, le bois de Vincennes, et une ligne de métro rejoint le pays des fées... Dans ce Paris des merveilles, Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage du Cercle Cyan, est chargé d'enquêter sur un trafic d'objets enchantés, lorsqu'il se retrouve impliqué dans une série de meurtres. Il lui faudra alors s'associer à Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien...

     

    Avis :

    Un roman que j’ai adoré !

     

    J’avais beaucoup aimé les Lames du Cardinal (malgré quelques défauts) et j’avais déjà entendu parler de cette série (il y a trois tomes) quand je faisais un peu de recherche sur le steampunk (bien que le roman ne soit pas vraiment steampunk), mais il était difficile de les trouver. J’étais donc heureuse de l’acquérir lors des Imaginales.

    Et je n’ai pas été déçu.

     

    Il y a presque tout ce que j’aime dans un roman d’aventures ! car oui, bien que la fantasy (oui oui, selon le MOOC fantasy, cette œuvre est en fantasy, mais passons, les genres, c’est aussi au bon gout de chacun) soit un pilier majeur, nous sommes dans le cadre type d’un roman d’aventures qui n’aurait rien à envier à Gaston Leroux.

    J’ai beaucoup aimé la manière de narrer, comme si l’on s’adressait à nous avec. Ça permet de bien nous immerger dans le récit.

    L’intrigue est dynamique avec ce qu’il faut de moment d’humour, des scènes de combat et de vol. Mais bon, soyons honnêtes, on voit certaines choses arriver. Je ne dirais pas grosses comme une maison parce qu’il ne fait pas exagéré, mais on cale vite certaines choses. C’est un peu dommage.

    Ce qui m’a beaucoup embêté, c’est la fin. Je la trouve rapide et un peu convenue. Sur le coup, j’ai vraiment eu l’impression que l’auteur avait sorti un lapin de son chapeau pour résoudre un problème d’intrigue…

    Malgré tout, le livre m’a entrainé avec plaisir.

     

    J’ai adoré les personnages, même si je trouve que certains sont sous-exploités comme le chat ailé Azincourt. Surtout que les pouvoirs de ce charmant animal permettent de résoudre un « problème » de façon bien convenue. C’est dommage.

    Sinon, j’ai adoré les personnalités des deux protagonistes, Louis Griffont et Isabel de Saint-Gil ! Un couple comme je les aime, un couple qui s’adore, mais qui a tellement leur caractère que c’est toujours l’engueulade. D’ailleurs, on pourra saluer Isabel de Saint-Gil comme un super personnage féminin. Ces dames sont « assez » bien représentées dans le roman, même si trop peu sont au premier plan. C’est dommage, car elles sont toutes bien construites.

    Mais tout de même une petite déception sur la méchante de l’affaire que j’ai trouvé « trop classique ».

     

    L’univers de ce roman est vraiment super. J’avoue que j’ai eu quelques angoisses. Passé 1900, je redoute toujours l’ambiance des romans sur fond historiques. Mais là, la plume de l’auteur nous met tout de suite à l’aise et on prend un vrai plaisir à parcourir ce Paris des Merveilles. 

    J’ai apprécié toutes les références à d’autres œuvres ou à des faits réels, comme les Brigades du Tigre. Et en plus, on a droit parfois à quelques lignes d’explications et d’histoire : j’aime apprendre en lisant.

     

    Une nouvelle est en bonus à la fin du roman. Je n’en dirais pas trop pour vous la laisser découvrir, mais elle a directement touché mon petit cœur de fan… Magicis in Mobile… De suite, j’ai compris. Une affaire bien menée même si je n’ai pas été surprise outre mesure de certaines choses.

     

    Un roman que j’ai adoré aussi bien pour l’ambiance ou l’intrigue (malgré ses quelques défauts) que ses personnages.

    J’avoue que j’ai hâte de pouvoir lire la suite. En espérant que ce soit aussi sympa.

     

    « Mondes ParallèlesFantômes et revenants au Moyen-Age »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :