• Le Cycle du Graal, I, livre 1 : La Naissance du Roi Arthur

    "Le cycle du Graal" de Jean Markale, se compose de deux volumes de quatre livres chacuns. Le premier livre s'intitule "La Naissance du Roi Arthur".

     

     

    Synopsis  du premier livre :

    Au commencement était le Graal, coupe d'émeraude dans laquelle joseph d'Arimathie recueillit le sang du Christ sur la croix.
    Son fils, Alain, la cacha dans l'île d'Avalon, terre mythique et mystérieuse qui se dérobait à tous. Pendant plusieurs siècles, en effet, personne ne sut en découvrir le chemin... Vint alors Merlin. Fils du démon et d'une mortelle, mais divinement inspiré, Merlin l'Enchanteur va œuvrer dans l'ombre et présider aux destinées d'Arthur, l'élu, celui que Dieu a choisi pour répandre Justice et paix à travers le monde.
    Auparavant, ce dernier doit sortir vainqueur d'une épreuve : arracher de son socle l'épée magique, Excalibur ! Ainsi débute la merveilleuse épopée du roi Arthur et de ses compagnons, les chevaliers de la Table Ronde. Une aventure exaltante, puisée aux sources de la tradition européenne, mêlant histoire et mythologie, et dont l'ultime ressort reste la quête du Graal.

     

    http://ekladata.com/jOOBjx2auKndE_RvYU-T06ri54Q.jpg

     

    Critique :

    Pas évident de critiquer un livre qui a pour thème les légendes arthuriennes. D’autant plus que je suis athée et que parfois, j’ai du mal avec la pensée religieuse : celle-ci est omni présente dans ce genre de récit.

    Je ne me lancerai pas non plus dans de longs discours sur les divers éléments symboliques. Il faudrait des heures et des heures de conférences par un grand érudit pour en venir à bout ! Surtout que les textes présentés dans ce livre ne sont que récits choisis par l’auteur pour donner une cohérence à l’ensemble de la geste arthurienne.

     

    Dans ce premier livre, Jean Markale nous livre des récits qui évoquent les origines mythologiques de la Bretagne (j’entends par là la Grande-Bretagne d’aujourd’hui) à l’arrivée sur le trône du roi Arthur.

    J’avoue que je connaissais assez mal les premiers textes qui évoquent l’origine légendaire de l’Albion, l’ancien nom de l’Angleterre. Comme j’ai eu des cours de « civilisation celtique » au cours de la formation de licence, il y a des choses probablement plus compréhensibles pour moi que pour un lecteur non averti. Il faut savoir que, sous l’influence du monde romain, de très nombreux peuples ont cherché des origines « légendaires » auprès des Grecs (je rappelle que Rome a été fondé par des descendants d’Enée). C’est ainsi qu’Albion trouve son nom par Albia, une Grecque exilée, puis que ce nom devient Brittania alors de se conquête de Brutus, lui aussi descendant d’Enée.

    J’avoue avoir été assez intéressé par le récit sur les origines du Graal et de son voyage, grâce à Joseph d’Arimathie jusqu’en Angleterre et chez le Roi Pêcheur. Mais là, on voit bien que la légende dit n’importe quoi puisque le Graal est non loin d’Alexandreta ! (non, je n’ai pas regardé Indiana Jones récemment)

     

    Ce qui est assez sympa, et aussi très étrange, c’est que dans ces récits médiévaux, on retrouve toutes sortes de réminiscence à diverses périodes de l’Histoire, réelles ou légendaires. Il y a bien sûr tous les peuples : les Romains, les Gaulois, les Celtes, les Bretons, les Pictes, les Saxons, les Gaëls. Mais aussi les références à des mythologies grecques, germaniques, celtiques et irlandaises, romaines et bien sûr chrétiennes. Cela donne un mélange étrange, mais au combien sympathique.  

     

    Donc, un premier livre bien sympa, même si le côté chrétienne m’a un peu gêné, car il finit par être tellement présent qu’on en oublierait les plus anciennes sources de ces récits. Seuls les lecteurs avertis, dans mon genre, seront en mesure se saisir ces éléments anciens. Je ne dirai rien sur la vision des femmes dans l’ensemble de ce livre puisque vu la date de rédaction des récits originaux, rien d’étonnant ! Mais on voit bien que les traditions celtiques ont été largement effacées au profit de la morale chrétienne.

     

    « Mythologie des laponsPoint Archéologie I »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :