• Lasser, un privé sur le Nil

    "Lasser, détective des Dieux T.01, Un privé sur le Nil" est un roman de Sylvie Miller et Philippe Ward.

    Synopsis :

    1935, Le Caire. Jean-Philippe Lasser, détective privé de seconde zone, hante le bar de l’hôtel où il a posé ses valises
    et ses bureaux, en attendant le coup qui rapportera gros. Pour le moment, il ne décroche que des petites affaires,
    celles que tous ses confrères ont refusées…
    La dernière en date pourrait bien changer la donne : la déesse Isis en personne vient lui demander de retrouver
    le très convoité manuscrit de Thot. Or, si l’opportunité peut le rendre plein aux as, elle peut aussi le laisser sur
    le carreau. Malgré ses réticences, il n’est pas en mesure de refuser : dans cette Égypte pharaonique où les Dieux
    marchent parmi les hommes, quand les premiers ordonnent, les seconds obéissent.
    Délaissant son précieux seize ans d’âge, il se lance dans une succession d’enquêtes rocambolesques
    qui le verra peut-être devenir le seul, l’unique, détective des dieux !

    Lasser, un privé sur le Nil

    Critique :

    Un roman à quatre mains hilarant qui nous transporte dans un monde fantastique en compagnie des dieux égyptiens.

     

    Mais pourquoi ai-je mis autant de temps avant de m’attaquer à ce livre ? *regarde sa bibliothèque et son énorme PAL*. Oui, je sais en fait…

    Dans ces temps moroses pour moi, j’avoue que ce roman m’a fait bien que du bien. Il est vraiment à se rouler par terre de rire avec des personnages bien construits et attachants.

     

    Pourtant, bien que ce soit drôle et que Lasser soit un looser de première, j’avoue que le prologue n’avait laissé un peu… mitigé. C’est pour moi la chose la moins bien de ce livre. Cependant, il permet de bien camper le personnage de Lasser et surtout d’expliquer sa présence en Égypte. Surtout que faire confiance à une fille dont le nom évoque les nichons (Ounénet), c’est douteux… OK, blague pourrie, je sors !

     

    Chaque aventure commence dans l’hôtel où notre héros boit son whisky. Dans cet univers où les dieux marchent parmi (et au détriment) des hommes, Isis vient demander de l’aide suite à la disparition d’un livre. Ah, Isis, belle et douce déesse adorée pour… C’est moi où elle vient d’atomiser un mec qui la regarder un peu trop… Maaaaaaaaa… J’ai peur…

    Bref…

     

    Bon, il est peut-être temps que j’arrête de dire des conneries moi.

    Le livre se compose de plusieurs enquêtes. J’ai été un peu surprise, car je ne m’y attendais pas. Mais ce n’est pas désagréable, car cela ne permet pas mal de péripétie. Cependant, j’ai trouvé que les fins des missions de Lasser avaient toujours un petit gout de précipitations et de bâclée, surtout pour la toute dernière.

     

    Pour rester sur les points négatifs, je dirais que ça manque un peu des descriptions des personnages humains, surtout Lasser et Fazimel.

    Après, c’est vraiment personnel, mais je n’aime pas trop l’évocation de marques, voitures, appareils photo… Mais je pense que cela permet de donner de la puissance à l’univers visuel.

    Et enfin, et pas des moindres, la couverture. Non pas qu’elle soit moche ou quoi que ce soit… mais… Lasser avec un flingue… c’est un peu loin du personnage qui semble apprécié les rencontres musclées, surtout avec Seth.

     

    Et si je redisais un peu du livre ?

    L’univers est vraiment sympa avec ses dieux odieux (ha haha). Ah, je les adore ceux-là ! Ils sont vraiment salops ! Après l’époque des années 30 m’inquiétait un peu, car ce n’est pas vraiment une période qui me fait rêver. Mais au final, l’univers et les ambiances sont tellement bien que je n’ai pas eu de problème… hormis celui que je ne suis bien incapable d’imaginer les bagnoles des dieux…

    Les personnages sont aussi géniaux, surtout Lasser le super-râté qui réussit presque tout. Un très très bon point pour Fazimel qui en a dans la culotte ! Sans oublier les dieux…

    Et puis l’humour ! Ah, vraiment, je me répète, mais à se rouler par terre !

     

    Un roman vraiment prenant qui possède tous les éléments pour plaire et passer un vraiment bon moment de détente !

    Vivement que j’aie le second tome !

    Coup de cœur !

    Lasser, un privé sur le Nil
    « Dracula, le véritableVidocq »

  • Commentaires

    1
    Lundi 9 Septembre 2013 à 12:00
    Je suis sûre que tu vas adorer le deuxième tome :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :