• Ladainian Abernaker, T.01

    "Ladainian Abernaker, T.01 : Vampire Blues" est un épisode d'un feuilleton de Lydie Balizot.

     

    Synopsis :

    Ladainian Abernaker est un très vieux vampire, aigri et inadapté à la vie moderne. Sa seule passion : le blues. Son seul ami : Ezequiel, un corbeau. Tout naturellement, il vit à Chicago, une ville qu'il a vu naître, grandir et prospérer. Réfugié dans son bar à musique, le Willie's, il traverse les années avec cette seule obsession : faire perdurer le blues de Chicago, cette sonorité si particulière qui, à elle seule, apaise son esprit torturé. Le monde extérieur n'est là que pour lui permettre de satisfaire cette idée fixe, il n'a aucun autre intérêt à ses yeux. Ainsi, il exerce la douce activité de tueur à gages afin de gagner l'argent nécessaire à sa marotte.Une saga dédiée à un vampire atypique, une ambiance inspirée des films noirs, des épisodes indépendants... N'hésitez pas à découvrir l'univers de Ladainian !     Épisode 1 ? Vampire Blues : Ladainian vit un cauchemar : son joueur de saxophone vient de mourir de manière brutale. Afin de compléter son orchestre désormais orphelin, il auditionne un jeune garçon prénommé Paul. Le gamin, très doué, éveille aussitôt son intérêt. Mais son père, un patron de tripot, n'entend pas laisser son fils devenir musicien professionnel. Pour le vampire mélomane, il devient alors un ennemi à abattre.
     

    Ladainian Abernaker, T.01

    Critique :

    J’avoue que si j’avais pu, je me serais jeté aux pieds de l’auteure et je l’aurai vénérée.

     

    Pourquoi ? Parce que enfin!, on a le droit à un VIEUX vampire, chiant, violent (quand il faut) et assez désagréable… enfin un peu d’originalité dans ce monde vampiresque peuplé de jeunes puceaux ténébreux qui font chavirer les cœurs de hordes de pucelles niaises…

    Outre cela, l’ensemble des personnages de cette histoire est vraiment plaisant, car ils n’ont rien de beau et gentil et qui sentent bon la rose. On a vraiment affaire à de vraies gens, qui pourraient être vous ou moi… J’aurai presque envie de dire : la réalité.

     

    L’autre choisit une autre ambiance que le XIXe siècle ou une capitale (ou grande ville). Certes, je ne suis pas fan de Chicago ou des cités américaines, mais l’ambiance est tellement bien faite et prenante, que j’ai accroché immédiatement.  C’est vraiment un personnage à part de ce récit.

    L’univers très réaliste, très sombre et les personnages permettent au fantastique de s’épanouir pleinement. Un vrai récit fantastique.

     

    Pour l’histoire, comment dire… on est dans une sorte de policier et d’histoires personnels. Sans m’étaler, on suit avec plaisir les « tribulations » de ce vieux vampire un peu (beaucoup) grincheux qui veut protéger son petit musicien.

    Et nous avons les ouvertures pour les prochains épisodes.

     

    La plume de Lydie Blaizot est vraiment toujours aussi bien, si ce n’est mieux : fluide, le mot juste…

     

    Bref, un excellent premier épisode d’une série. J’avoue avoir complètement flashé sur cette histoire alors que je partais avec un peu retissant au départ : le blues et Chicago ne sont pas vraiment ma tasse de thé.

    N’hésitez donc pas !!

     

    « Les saigneursCinq pas sous terre, ep 1 »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 16 Février 2014 à 12:00
    ça m'a l'air vraiment excellent comme bouquin!! Merci pour m'avoir donné envie!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :