• Labyrinth

    "Labyrinth" est un film de Jim Henson, de 1986, avec David Bowie et Jennifer Connelly.


    Synopsis :

    Sarah, une adolescente à l’imagination débordante, se sent frustrée de faire du baby-sitting tous les samedis.
    Un soir, elle souhaite même que son petit frère Toby soit kidnappé par les Goblins d’un livre merveilleux : “Labyrinthe”. Son vœu se réalise…
    Dans ce monde féerique et terrifiant peuplé d’extraordinaires créatures, tout semble possible mais rien n’est ce qu’il semble être…


    Bande Annonce :





    Critique :



    Un bijoux ce film ! Tout les cinéphiles doivent l'avoir vu au moins une fois ! Jim Henson (Dark Crystal) nous offre, une fois de plus, un chef d'oeuvre ! Cette superbe, on la doit énormément au design de Brian Froud (je permet une minute pour me la péter un peu : j'ai un autographe ! Et aussi un de sa femme ! Et toc !).
    Dans ce film, pas d'image de synthèse, que des marionnettes, des pantins ce qui rend ce film purement incroyable ! Si la 3D nous apporte aujourd'hui des chose extraordinaire (Star Wars, ou Davy Jones dans Pirates des Caraïbes), rien ne vaut une bonne marionnette !!
    L'histoire nous transporte dans un monde extraordinaire où rien ne semble sous contrôle, si ce n'est celui de Jareth (David Bowie).
    Sarah, l'héroïne, en plein dans l'adolescence, par son aventure, franchie un pas entre l'enfance et l'âge adulte. D'ailleurs, on en vient à se demander si toute cette aventure est vraie ou si c'est seulement une aventure qu'elle s'imagine pour fuir une réalité qu'elle déteste. Sa relation aussi est ambiguë : elle dit que le roi des Gobelin, Jareth, est amoureux d'elle. Mais une fois en face de lui, celle-ci ne semble pas prendre conscience de cela...Mais pendant la scène du bal, elle semble charmée et si l'horloge n'avait pas sonné qui sait ce qui aurait pu se passer.
    La musique signé Trevor Jones, et David Bowie pour les chansons, est excellente !

    Cependant, bien que ce film soit super, il a deux petit défaut.
    Le premier concerne le "moule-bite" de Bowie... Celui-ci porte de superbes hauts pendant tout le film, mais il a  aussi ce "moule-bite" qui gâche un peu le reste. Le "moule-bite" est très moulant, voir un peu trop sur quelques plans.
    Le second défaut est le relation Sarah/Jareth. A mon goût, je ne la trouve pas assez approfondie et sexué. Comme Sarah est en plein dans l'adolescence, il aurait pu être bien de mettre en avant les sentiments de la jeune femme : Jareth semble être "conçut", en partie, comme son idéal masculin...

    Voila ce que j'ai a dire sur ce film. Je conseil à tout le monde d'essayer de le voir !!

    « SixtineTim Burton in Wonderland »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :