• La Pythie

    Je pense que le nom de la Pythie est assez connu. Pour ceux qui ne connaîtraient pas ce (ces ?) personnage « mythologique » (enfin, pas tant que ça), il s’agit de l’oracle de Delphes, sous la houlette du dieu Apollon.

    Des Pythies, il y en a eu tout un tas. Mais dans les Yggardiens, j’ai choisi d’en faire un être mythologique, une mancienne. Elle est donc unique, immortelle et… un peu dérangée.

     

    La Pythie, c’est l’archétype du personnage qui ne sert pas à grand-chose dans les Yggardiens. Elle est là, à errer comme une âme en peine, un filet de bave à la bouche. Ces prédictions « sérieuses » sont assez rares, elle passe plus de temps à prévenir les gens des petites catastrophes du quotidien, et ce avec un langage très châtié. Pour une raison qui échappe à tout le monde, elle semble particulièrement apprécier de faire « bondir » Novgorod.

    Mais la Pythie, l’un des plus grands oracles, ne sert-elle vraiment à rien ?

     

    Elle loge dans l’enclave islandaise depuis qu’elle a été « mis au jour » dans les ruines de Delphes. À force de respirer des vapeurs, son esprit a subi des dégâts irréparables, c’était pour ça qu’elle est un peu (beaucoup) perturbée.

     

    Physiquement, j’ai voulu ce personnage à l’image d’Apollon, c’est-à-dire blonde. Pour une Grecque, c'est un peu étrange. De plus, ses cheveux sont dans un état pitoyable… comme le reste de sa personne.

    En tant qu’oracle, elle n’a pas vraiment l’usage de ses yeux. Elle a donc les yeux bandés. Son vêtement est une tenue traditionnelle grecque, le chiton.