• La mort du Roi Arthur

    "La mort du Roi Arthur" est le dernier tome du Cycle du Graal de Jean Markale.

    logo-1-212x300

    Synopsis :


    Depuis que la quête du Saint Graal a été menée à son terme, les survivants de la Table Ronde, désabusés, errent sans but à la cour du Roi Arthur. Les amours illégitimes deviennent le sujet principal, Lancelot et Guenièvre, Tristan et Yseult sont voué à l’opprobre. Le roi est obligé de se séparer du fidèle Lancelot, son meilleur chevalier. Pis encore, il confie son pouvoir au plus indigne d’entre eux, Mordet, son fils incestueux qui causera sa perte. Dernier volume du cycle.

     

    http://ekladata.com/pVeJuf6dRkgUPNlU_6ToRRqp-OM.jpg

     

    Critique :

    Et voilà, c’est la fin dans tous le sens du terme. Fin d’Arthur et de son royaume, fin d’un livre et fin d’un Cycle. Je suis contente d’en être venue à bout, car ces romans de Markale font en tout près de 2000 pages !

     

    Je dois avouer que le début m’a un peu saoulé. Les premiers chapitres sont consacrés à Karadoc de Vannes (autant dire que j’ai eu du mal à prendre au sérieux ses aventures, merci Alexandre Astier) et n’ont rien de bien différent des aventures qu’ont pu vivre Gauvain, Yvain, Lancelot et compagnie.

    Ensuite, il y a la fin du récit de Tristan et Yseult. Vu ma passion pour cette histoire, je n’ai pas été transporté, car bien que ce soit de l’Amour courtois, les « je t’aime, je vais mourir si je ne te vois pas », ça me barbe.

    Les chevaliers sont toujours aussi mignons à pleurer et à se pâmer dès qu’ils apprennent une mauvaise nouvelle. D’ailleurs, ils passent beaucoup de temps à ces deux activités qu’on se souvient plus de leur faiblesse que de leur exploit.

     

    Viennent enfin les épisodes intéressants. La découverte des amours de Lancelot et Guenièvre entraine la guerre entre Arthur et la lignée du roi Ban de Bénoïc. Rien de bien exceptionnel dans le récit. Mordret prend le pouvoir par félonie, tout le monde meurt et… on ne sait pas ce que devient le royaume.

     J’avoue avoir été frustré à cause de plusieurs points. Pour commencer, je dirai que Mordret a beau être un pilier du changement dans le royaume, je regrette qu’il n’apparaisse pas plus.

    Ensuite, déception envers Morgane qui est aussi bien absente bien que ce soit elle qui déclenche les événements qui conduiront à la chute d’Arthur.

    Enfin, j’aurai voulu savoir, soit par un récit, soit pas une note de bas de page, ce qu’il advient du royaume après ces terribles épisodes : guerre civile, nouveau règne, mais de qui ? Bref, des questions sans réponses.

     

    Quoi qu’il en soit, je suis contente d’avoir dévoré ces deux gros tomes et d’avoir découvert la légende arthurienne, même s’il ne s’agit que d’un point de vue. Je suis fan des mythes arthurien depuis ma jeunesse, mais je n’avais jamais lu de récit !

    Une série à découvrir pour découvrir sous d’autres angles ces légendes !

     

    « Le ciel nous appartientLe dynastie des dragons T.01 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :