• La Maison qui tue

    "La maison qui tue" ( "The house that dripped Blood" en VO) est un film de Peter Duffel avec Christopher Lee, Peter Cushing, Ingreid Pitt, John Bryans.

     

    Synopsis :

    Un acteur a mystérieusement disparu. L'inspecteur Holloway, mandaté par Scotland Yard, se rend immédiatement sur place pour enquêter. Il rencontre des membres de la police locale, l'agent immobilier de la maison et entend de curieuses histoires sur les précédents occupants de la demeure : la première concerne un écrivain confronté à un étrangleur sorti de ses récits. La deuxième histoire met en scène deux hommes en visite dans un musée de cire qui sont obsédés par la statue d'une femme. La troisième parle d'une fillette mélancolique qui semble s'intéresser de très près à la sorcellerie. La quatrième revient sur le sort de l'acteur, qui, vêtu d'une cape, a l'impression de se transformer en vampire...

     

    Bande-Annonce (désolé pour la mauvaise qualité) :

     

     

     

    Critique :

    La maison qui tue est un vieux film d'horreur qui aujourd'hui, il faut bien le reconnaître, ne fait plus peur à personne. Cependant, on y retrouve tout ce qui fait le charme de ce genre de film avec sa musique, ses décors gothiques et sombres.

     

    Pour ceux qui connaissent, le film est du même genre que « Le train de l'épouvante ». Il s'agit en fait de plusieurs petites histoires réunies au sein d'une seule. En effet, on découvre comment les anciens locataires de la maison sont décédés. Et bien sûr, ils sont tous morts de manière... étrange.

    Certaines histoires se rapprochent plus de fantastique comme l'histoire avec Christopher Lee et sa fillette ou plus de la folie comme l'épisode avec Peter Cushing (et oui, j'étais obligée de citer ces deux là).

    La dernière histoire est assez drôle, car elle met en scène un tournage d'un film de vampire (mais ce n'est pas Lee le personnage principal). On y retrouve les vieux clichés du vampire avec la cape et les dents bien blanches effet plastique.

     

    Dur de dire plus de choses sur ce film. Les histoires se tiennent bien et s'intègrent bien à l'ensemble. Néanmoins, je trouve la chute un peu limite. J'avais bien mieux aimé la fin du Train de l'épouvante (où on retrouvait Lee et Cushing d'ailleurs).

    Bref, un film a recommandé aux fans du genre. Les autres ne trouveront probablement leur compte et s'ennuiront même.

    « La Chronique des Immortels, au bord du gouffre, T.01Les immortels »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :