• La Licorne T.04

    "La Licorne : Le Jour du Baptême" est le T.04  de la série de Mathieu Gabella au scénario et Anthony Jean au dessin et couleur.

     

    Synopsis :

    Ambroise Paré et ses alliés savent enfin où se trouve la Licorne. Il ne leur reste plus qu'un obstacle à franchir : le château du Chasseur où réside le Vampire, seul capable de contrôler les Primordiaux. Le moment idéal pour frapper : durant l'alignement de la Constellation de la Licorne, appelé le "Jour du baptême", qui arrive une fois l'an... La prochaine aura lieu dans trois jours.

     

    http://ekladata.com/90Myz5XNA14fibN9-q6fEhgTEYw.jpg

     

    Critique :

    Seulement quatre tomes ! Mais pourquoi seulement 4 tomes ?! C’est juste nul ! Alors que certaines séries s’étalent et commencent à s’épuiser, la Licorne nous offre seulement quatre tomes de bonheur ! Bref, je suis désespérée !

     

    Je ne dirais pas que ce tome est le meilleur de la série (dommage pour la fin), mais il reste prenant. Son défaut, à mon humble avis, est qu’il est un peu trop rapide, précipité. Je pense surtout à la bataille finale.

    Cependant, ce tome est super, car il offre moult rebondissements que ce soit sur nos héros (Nostradamus, Ambroise, Paracelse, Marie), sur le chasseur, la licorne ou les primordiaux. L’aspect un peu manichéen que l’on retrouvait dans les premiers tomes (chose qui n’avait rien de désagréable vu comment le scénario était manié) disparait complètement pour présenter plusieurs visions d’événements passés et la manière dont le futur peut être envisagé.

    J’ai d’ailleurs été très étonnée de voir que la romance mise en place dans le récit ne bouffe pas l’histoire, ni n’apparait comme but final de toute chose. Certes,  l’amour explique la manière dont le chasseur conçoit le futur, mais je n’ai pas trouvé cela gênant. Comme quoi on peut faire de belles histoires d’amour qui ne sont pas plan-plan et qui ne bouffent pas un récit !

    Là où j’ai été contente, c’est que Marie est plus mise en avant et qu’elle joue un rôle important.

    Je me rends compte dans ce tome à quel point le scénariste est parvenu à mêler avec justesse la naissance de la médecine, la perception du corps humain, les sciences, l’Histoire et les mythologies. L’ensemble des tomes offre un récit très cohérent, très poussé dans ses recherches. Même si des personnages comme Nostradamus ou « Le Maitre » (je ne dirai pas qui c’est, mais même le plus idiot des lecteurs l’aura compris) sont vus et revus dans de nombreux livres, BD ou même film, ils sont ici utilisés avec originalité (et humour). D’ailleurs, jamais l’auteur ne tombe dans du banal ou dans un manque d’originalité.

    Par contre, c’est quoi cette fin de merde ? Il va y avoir une suite, ce n’est pas possible !!! J’en appelle aux auteurs, faites une suite !! Ou une préquelle ou n’importe quoi, mais j’en veux encore ! Je veux encore retrouver mes vieux !!

     

    Encore une fois, je n’ai rien à redire sur les dessins, ainsi que l’encrage, de Jean qui sont juste sublimes ! Il nous offre toute une nouvelle palette de primordiaux aussi bien les uns que les autres. Cependant, j’avoue avoir été un peu déçu par l’aspect du Sphinx qui manque un peu de lion selon moi. Mais passons.  

    Un autre petit défaut serait que certaines cases manquent un peu de dynamisme.

     

     

    Putain, j’ai adoré cette BD mais je trouve que ma critique est nulle ! Pourtant, c’est l’une des meilleures séries de BD que je n’ai jamais eue le plaisir de lire, le tout porter par un dessin exceptionnel ! Je ne sais que dire d’autre pour crier mon amour pour cette série.

    Je ne peux que très chaudement recommander cette série à tous les amateurs, c’est juste énorme 

    coup de coeurN&B

    « Iron Man 2Blanche-Neige (Mirror Mirror) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :