• L'Homme et la Matière

    "L'Homme et la Matière" est une monographie d'André Leroi-Gourhan.

     

    4eme de couverture :

    Le préhistorien et ethnologue que fut André Leroi-Gourhan livre ici les premières synthèses de sa recherche qui devait déboucher sur l'ouvrage désormais classique : Le Geste et la Parole. Théoricien, André Leroi-Gourhan retrouvant la tradition des artistes-ingénieurs de la Renaissance savait aussi tailler un silex, manier d'anciens métiers à tisser et utiliser toutes les autres techniques qu'il a passé sa vie à décrire, classer, suivre dans leurs lentes évolutions historiques. C'est l'incroyable aventure de l'esprit humain et de sa capacité à transformer la nature sous les contraintes de la matière que Leroi-Gourhan explore ici. Et la grande héroïne de cette histoire, c'est la main.

     

    http://ekladata.com/mJd8PSSPfUBnhGAvSLGI_NI5NUo.jpg

     

    Avis :

    Je suis venue, j’ai lu et j’ai vaincu !! S’il y a une chose à dire sur ce livre, c’est qu’il n’est pas facile à lire. Quand je pense que j’aurai dû le lire lors de ma première année de licence, je me dis que je n’aurai jamais pu arriver au bout à cette époque.

     

    Pour le contenu, je dirai que la première partie est peut-être la plus dure à appréhender. Passez cela, le livre propose surtout un classement des matières et des techniques. Bien sûr, l’ensemble n’est pas évident à lire, car même si l’auteur ne s’enfonce pas dans un vocabulaire obscur, l’ensemble est compliqué.

    De plus, le livre est parsemé d’illustration ce qui est à la fois une aide, mais aussi un handicapé dans la lecture. Je m’explique : ces illustrations sont disséminées un peu partout dans l’ouvrage. Parfois, pour voir une image de l’objet indiqué, il vaut retourner trois pages en arrière, parfois aller quelques pages en avant. Sans oublié que parfois, il faut faire les deux pour comparer deux objets similaires. Je crois que c’est la chose que j’ai trouvé le plus désagréable dans la lecture.

     

    Ce livre est une référence dans son genre. Cependant, je pense qu’il faut le lire avec des pincettes, car je pense qu’il est en partie obsolète. Mais c’est un indispensable.

     

    Bref, vous l’aurez compris, ce livre s’adresse à un public particulier et adulte. Je vous déconseille de vous lancer dans sa lecture juste pour le plaisir…

    « L'Amour au temps du CholeraDruide »

  • Commentaires

    1
    Samedi 5 Janvier 2013 à 12:00
    Effectivement, c'est sans doute plutôt réservé à un public de spécialistes... Cela-dit, malgré son aspect visiblement un peu obsolète, ça doit être quand même très intéressant de le parcourir.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :