• L'homme au masque de cire

    "L'homme au masque de cire" '("House of wax" en VO)  est un film de Michael Cutis avec Vincent Price, Frank Lovejoy, Phyllis Kirk,  Carolyn Jones.

     

    Synopsis :

    Le conservateur d'un musée de cire conçoit une vengeance apocalyptique en rétorsion de la déstruction de sa collection.

     

     

    Bande-Annonce :

     

    (pas trouvé)

     

    Critique :

    Je dirai que le plus bel élément de ce film, c’est Vincent Price. Cet homme est plus que beau dans ce film, il est juste sublime. Bref.

    Bien que Price soit superbe, son jeu est génial ! Il est ici parfaitement crédible de sculpteur amoureux de ses œuvres, en sculpteur meurtri, en artiste fou. J’ai aussi beaucoup aimé le jeu de la jeune blonde (je me souviens plus de son nom et j’ai la flemme d’aller vérifier son nom)  absolument horrible avec son rire, mais avec le cœur sur la main.

     

    Pour ce qui est de l’histoire, on est toujours dans le classique de l’horreur avec une personnalité bafoué qui se venge de manière violence. Là, on voit aussi la cupidité de certains. Le financier de l’artiste n’hésite pas une seconde à mettre le feu au musée, et à détruire les œuvres de son protégé, pour toucher l’assurance. Ce ne le gêne pas non plus de laisser l’artiste mourir dans les flammes : pas de division de la somme de l’assurance.

    Cependant, le thème des poupées de cire est sympa et original, même si l’aspect de l’artiste trompé n’est pas nouveau (je pense au Fantôme de l’Opéra). Là, l’artiste était si doué que ses créations paraissaient réelles. Pris de folie, il utilise de vrais corps pour faire ses statues de cire, ce qui les rend presque « vivantes », avec des détails inouïs.

    Pour la fin, c’est aussi très classique avec le décès du monstre, victime de sa propre folie. Je ne vais pas dire que ça m’embête, mais c’est vrai que c’est toujours la même chose dans les vieux films de ce style.

     

    Comme tous les films de ce genre, les fans aimeront, les autres moins. Mais il n’en reste pas moins très agréable à regarder (surtout Price). La VF n’est pas trop mauvaise, même si aucun doublage ne pourra valoir celle de Vincent Price.

     

    « Matin BrunRani, ep. 01 et 02 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :