• Kylo Ren, l'ombre de Vador

    Dans un premier temps, je vais mettre les points sur les I.

    Cet article que je consacre à Kylo Ren n’est que mon analyse du personnage tel que je le perçois dans le Star Wars épisode VII, The Force Awakens. En aucun cas, je ne prétends que cette analyse soit LA Vérité vraie qui fait que j’ai raison. Néanmoins, j’ai essayé de faire une analyse en fonction de ce que je vois, de ce que les personnages se disent et leur action.

     

    Kylo Ren. Ce personnage est Le Méchant, si déprécié de la postlogie. Et pourtant il est construit avec une subtilité qui saute aux yeux… ou alors tellement mal fait que personne ne le voit.

     

     1) La genèse :

     

    Dès l’annonce de nouveaux Star Wars, les rumeurs à propos du futur grand méchant sont tombées : un Vador bis !

    Mais peut-on vraiment imaginer un Dark Vador bis ? Non.

    Dark Vador, il n’y en a qu’un ! Le personnage de Vador, c’est plus qu’un simple antagoniste adulé par les fans. C’est une légende ! Une icône. Aucun autre héros de SW ne peut prétendre à un tel titre. Et là, on touche du doigt le premier problème de Kylo Ren. Un nouveau méchant avec un charisme qui pourrait égaler voire dépasser Vador ? Impossible. Donc, partir dans l’objectif de faire un Vador bis relevait de la folie. Surtout que certaines personnes dans la production partaient avec l’idée de refaire des SW (et pas de nouveau SW) et de prendre soin de faire, plus ou moins, disparaitre les apports de la prélogie. C’est là qu’il y a eu une idée brillante : faire du nouveau méchant une pâle copie de Vador.

     

    2) Kylo Ren, ou la déconstruction d’une pâle copie

     

    a)      Oui, c’est un neo-vador

    Dès le début du film, de nombreuses similitudes avec Vador apparaissent : la sortie d’un vaisseau, la fumée, les troopers qui l’encadrent, le tout avec une musique qui le met en valeur. Le film nous présente un « nouveau » Vador dans les codes visuels. De plus il fait preuve d’une grande maitrise de la Force en stoppant le tir de fusil de Poe Dameron, ne fait preuve d’aucune pitié en ordonnant le massacre des villageois et n’hésite pas à tuer un vieil homme désarmé sans état d’âme – la scène pourrait d’ailleurs être comparée à l’exécution d’Obi-Wan Kenobi par Vador.

     

    Les deux autres scènes qui suivent continuent de nous le présenter sous des traits néo-Vadorien. On le voit interroger Poe Dameron avec succès, là où Vador échoue sur Leia   : il surpasse son référent ! La scène suivante présente la conversation – tendue — avec le Général Hux après l’évasion de Poe et Finn. Cette séquence-là n’est pas que pour faire un parallèle avec Vador et Tarkin. Nous constatons juste qu’elle est bien moins « cordiale » puisque les deux personnages se menacent mutuellement. 

    La mise en place du personnage est faite, laissant croire que Kylo Ren est le digne successeur de Vador.

     

    b)      Le début de l’effritement

    La déconstruction commence lorsque le lieutenant Mitaka vient lui annoncer que BB8 a fui avec Finn et « une fille ». Le spectateur, assuré d’avoir un nouveau Vador sous les yeux, s’émeut des inquiétudes du lieutenant. Vador punissait les échecs par un broyage de gorge en règle. Mais Kylo « choisit » de se défouler sur la console de bord. La première faille du personnage apparait. Il laisse libre cours à sa colère et prend une forme très peu vadorienne. Si le lieutenant a le droit à son petit étranglement par la suite, il en réchappe sans une réelle égratignure. Et de nombreuses scènes suivantes montrent que Kylo n’a pas les épaules de son grand-père.

    Snoke signale ses craintes à l’idée d’une rencontre entre son protégé et Han Solo, son père. « We will see » dénote bien un manque de confiance du Leader dans son élève. Kylo confirme ces doutes quand il appelle son grand-père à l’aide (scène face au casque). Le personnage commence à s’effriter.

     

    c)      La symbolique des masques

    Vador est une icône et son casque/masque est un élément clé du personnage. Tout le monde connait ce casque. Vador s’identifie par son casque. C’est l’image du personnage, la manifestation de l’horreur qu’il inspire. Cependant, à quoi lui sert ce masque ? Contrairement à ce que beaucoup s’imagine, le casque, bien qu’il inspire la peur, n’a pas pour fonction première de susciter l’effroi. Non, il sert à Vador à survivre. Luke le dira d’ailleurs à la fin du Retour du Jedi quand Vador lui demande de le lui retirer : « Mais vous allez mourir », alors que Vador est déjà mourant. Est-ce que Vador aurait été aussi craint s’il avait gardé son visage d’Anakin Skywalker ? Rien n’est moins sûr.

     

     

    Le masque de Kylo joue le même rôle symbolique : susciter la crainte. Qu’attendions-nous donc sous ce fameux masque ? Un visage pâli et déformé comme celui de Vador ? Il n’est dit nulle part que Kylo ait pu avoir un problème de ce genre. Un visage haineux crachant sa méchanceté comme un serpent ? Le film nous a bien montré que le personnage n’est pas une boule de haine à la Dark Maul.

    Il est donc évident que la découverte du visage du jeune homme soit choquante, car celui-ci est absolument banal. Après j’admets que le côté brushing parfait et sa tête d’adolescent aient pu aussi secouer un public qui ne s’y attendait vraiment pas.

     

     

    Ceci dit, son visage trop sage permet de casser définitivement cette idée que nous avons affaire à un nouveau Vador : le masque, source d’effroi, n’est là que pour cacher un manque de charisme et ne représente qu’un hommage du petit-fils cherchant – sans succès – à marcher dans les pas de son grand-père.

     

    d)     Hux, plus neo-vadorien que Kylo

    Je me permets une digression vers le personnage du Général Hux, personnage trop réduit à son image de nazillon (qui n’est pas complètement faux). À partir du moment où Kylo se relève comme une ombre de Vador, Hux gagne en puissance. En effet, le général, d’âge similaire à Kylo, est froid, déterminé, n’a pas la gueule de minet de Kylo et fait presque autant preuve de cruauté que de self-control (il reste calme alors que la base Starkiller est en train d’imploser). Hux est beaucoup plus vadorien que le personnage qui revendique l’héritage du seigneur sith. Si le général avait possédé un masque, je pense que le nouveau Vador, c’était lui. La Force en moins bien sûr.

    Et c’est dans cette opposition avec Kylo que Hux est très intéressant. Il permet par ailleurs d’appuyer le sentiment de déception du spectateur vis-à-vis du « néo-vador » raté. De plus, par les relations conflictuelles qu’ils partagent, Hux et Kylo forment un binôme plus intéressant qu’au premier abord.

     

     

    e)      Le miroir se brise

    La scène qui met définitivement fin à l’idée que Kylo Ren est un néo-Vador est l’interrogatoire de Rey. En effet, la jeune femme ne se contente pas de le mettre en échec – puisque Kylo ne parvient pas à extraire de sa mémoire les informations souhaitées —, pis elle le perce à jour en rentrant dans son esprit. Par ailleurs, elle ne fait que confirmer ce que nous venons de découvrir : Kylo a peur de n’être jamais aussi fort que Vador. Kylo sait donc qu’il n’est pas à la hauteur de ce qu’il tente de montrer.

    Il n’est pas un nouveau Vador.

     

    La suite du film appuie cette découverte : son comportement puéril face à Snoke, ainsi qu’à Hux (rappelez vous l’expression contrariée de Kylo quand Hux arrive dans la salle du conseil en déclarant que le droïde est perdu, car Kylo ne l’estimait plus essentiel) ; le non-respect des stormtroopers qui font demi-tour alors qu’il démonte la salle d’interrogatoire.

    La scène tragique avec Han confirme que nous avons affaire à un personnage en souffrance, agissant sous influence et vivant dans un doute perpétuel – ce qui n’est pas le cas de Vador. Kylo s’interroge s’il peut faire le « bon » choix. Tout comme Vador s’interroge lorsque l’Empereur électrocute Luke, pour finalement prendre « la bonne décision ». La question est de savoir si Kylo a fait le bon choix de tuer son père pour se libérer de « sa peine »… La réponse nous sera certainement donnée dans l’épisode VIII (mais personnellement, j’ai peu de doute sur la réponse).

     

    f)       Kylo, une brêle au sabre laser ?

     Il est possible de dire que Rey donne le coup de grâce à Kylo, comme simple pâle copie, lorsqu’elle le bat au sabre. Cependant, les capacités au sabre laser de Kylo sont inconnues. Ces seules actions au sabre sont de tuer un vieux désarmé, renvoyer quelques tirs de Rey sur Takodama (Luke parvient à le faire avec une boule d’entrainement après quelques minutes). Rappelons lors du duel final, il a déjà reçu un coup d’arbalète laser (le film nous montre trois fois son efficacité) dans le ventre : c’est loin d’être une petite blessure anodine.

    Lorsque Finn attaque Kylo, ce dernier joue avec lui. Dès que le jeu tourne mal quand Finn le blesse, Kylo met un terme au combat en moins de deux coups. Rey l’affronte donc alors qu’il est blessé au ventre et au bras. Et si elle arrive à le battre, c’est aussi parce qu’il n’était pas en pleine possession de ces moyens.

    Sur ce point-là, il n’y a aucune comparaison avec Vador à faire. Mais il semble évident que Kylo n’est pas un grand bretteur.

     

    Conclusion :

    Kylo Ren un nouveau Vador ? On voit bien que non. Le film a joué avec l’image d’un méchant adulé et que tout le monde attendait de revoir. Le personnage est admirablement bien construit, car on le voit se déliter au fur et à mesure du film.

    Au final, le grand reproche qui lui est fait, celui de n’être qu’une copie ratée de Vador, est justifié, car c’est ce qu’il est.

     

     

    « MoriartyC14 : A Fontainebleau, les mystères de l'art mésolithique »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 28 Janvier à 16:05
    Arieste

    Ton analyse du personnage est très intéressante, et je suis assez d'accord avec toi, notamment sur le jeu que la réalisation fait avec le spectateur. Je suis curieuse de savoir ce que va devenir Kylo !

      • Samedi 28 Janvier à 16:07

        :) merci.

        Oui vivement de voir comment il va tourner mon petit puceau de l'espace adoré

    2
    Samedi 28 Janvier à 17:36

    Ha mais je suis totalement d'accord avec ton analyse de Kylo.
    Ils ont totalement joué avec le public avec ce personnage, et beaucoup de gens n'ont pas apprécié.

    Ce qui est quand-même drôle, c'est que souvent, les reproches faits quand au manque de charisme de Kylo (sous-entendu par rapport à Vader), émanent de personnes reprochant aussi les similarité de l'épisode VII avec le IV.
    Il faut savoir ce qu'ils veulent un peu ^^

    Bon, sinon je suis en désaccord concernant Hux, je ne le vois pas du tout posséder des qualités Vaderiennes :p

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :