• Introduction à la littérature française du Moyen-Age

    "Introduction à la littérature française du Moyen-Age" est un essai de Michel Zink.

     

    Présentation :

    La littérature française naît au Moyen Age, mais elle s’inscrit dans une continuité. Elle se souvient des lettres antiques, elle est confrontée à une littérature latine toujours vivante, mais elle est l’expression d’une culture largement originale et elle a pour véhicule une langue toute neuve. Des premiers textes écrits au ixe siècle dans cette langue, qui n’est plus du latin et qui est en train de devenir le français ou la langue d’oc, jusqu’à la fin du xve siècle, elle couvre aussi une très longue période. Elle reflète ou modèle des sensibilités, un imaginaire, une esthétique, des valeurs à la fois très différents des nôtres et dont cependant nous avons parfois hérité.
    Ce petit volume tente d’offrir, sous une forme rapide et vivante, à la fois une information suffisante et un exposé raisonné, suivi et cohérent de la naissance et du développement de cette littérature. Il espère rendre ainsi service aux étudiants en lettres ou en histoire, mais aussi à un public plus vaste, curieux des débuts de notre littérature, qui pourra grâce à lui, du moins l’espère-t-on, mieux comprendre et mieux goûter les œuvres du Moyen Age.

     

     

    Avis :

    Un livre où il faut s’accrocher !

     

    J’ai voulu en savoir un peu plus sur la littérature au Moyen-Age, car j’ai suivi un MOOC sur les troubadours. Je souhaitais donc en savoir un peu plus.

     

    Ce petit livre qui propose probablement une bonne synthèse de tout ce qui s’est fait, des évolutions et des genres et des formes de littératures à cette époque est assez dur à lire. Pour un public très novice comme moi, je n’ai pas eu l’impression qu’il avait été rédigé à mon intention. Au contraire, on rentre très vite dans le vif du sujet avec parfois des notions qui sont les bases, mais qui demande déjà quelque connaissance en littérature en général… Moi, on me parle de lyrisme, je n’ai aucune idée de ce que c’est… Et il y a beaucoup de choses comme ça qui ne sont pas définies, car elles doivent constituer un socle de base… Or si on n’a pas ce socle... ben on ne comprend pas tout.

     

     

    De plus, cette synthétisation (il faut couvrir beaucoup de choses sur un temps très long, le Moyen-Age, c’est 1000 ans !) est assez lourde à lire, avec des phrases longues et parfois complexes. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai dû en relire certaines parce que j’avais perdu le début en arrivant à la fin…

     

    Bon malgré ces défauts plus liés au style, on sent malgré toutes les évolutions : les supports, les langues (latin, Oc, Oïl…), les genres, les supports… Et j’ai tout de même appris des choses.

     

    Un livre probablement très érudit, mais qui ne convient pas à public de novice. Dommage.

    « MorwennaLe grand méchant renard »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :