• Ilya Mouromets

    "Ilya Mouromets. Et autre héros de la Russie ancienne" (sans auteurs) sont des textes traduits du russe par Viktoriya et Patrice Lajoye.

     

    Synopsis :

    Les bylines, chants épiques de Russie d'origine immémoriale, proscrites par les autorités, ont été préservées dans les confins septentrionaux de l'Empire. Des siècles durant, les bogatyrs, héros aux pouvoirs surhumains apparentés aux puissances primordiales, ont été glorifiés dans le monde rude des exilés, des cosaques et des colons. Le champion Ilya Mouromets, Mikoula le laboureur, incarnation masculine de la terre paysanne, Volga, sorcier et magicien capable de métamorphoses, ou Svyatogor le " Saint Mont " arpentent les immensités sauvages. Eprouvant leur bravoure face aux féroces Tatars ou à des brigands monstrueux, ils bravent volontiers Vladimir le " Soleil de Kiev ", leur prince pusillanime et injuste, et composent comme un reflet magnifié de la Russie antique et populaire. Ces vigoureux poèmes chantent la soif de la liberté, les beautés fragiles de la nature et l'univers imaginaire des petites gens où Alexandre Pouchkine ira puiser l'inspiration de ses oeuvres fondatrices.

     

     

    Avis :

    Un livre qui m’a fait découvrir plein de choses.

     

    Cet ouvrage propose de découvrir des bylines, des chants épiques russes. J’avoue que je ne connaissais pas ce type de « littérature » ; je mets ce terme entre guillemets, car les bylines sont d’abord une tradition orale (ce sont des chants) qui a été recueillie au XIXe siècle.

    L’introduction des deux traducteurs est d’une aide précieuse pour comprendre et découvrir ce type de tradition orale puis écrite. C’est peut-être la partie la plus intéressante d’une certaine manière.

    L’ouvrage propose une bibliographie pour ceux qui désireraient aller plus loin.  

     

    On découvre dans ces chants divers personnages, dont un très important, Ilya Mouromets. La majorité des bylines évoquent ses exploits (affronter des armées…). Ces histoires sont un petit côté historique, mais aussi fantastique.

    Le livre propose aussi d’autres bylines sur d’autres héros (Ilya Mouromets y est parfois évoqué).

    Difficile de donner un avis comme pour un roman « normal » vu que ce sont des chants : ils sont en prose (si on peut dire les choses ainsi), il y a des effets de styles typiques des récits oraux comme les répétitions. À conseiller à un lectorat qui est capable de lire ce genre de texte particulier.

    La chose qui m’a le plus marqué, c’est le côté « légendes arthuriennes » : en effet, les différents héros de ces bylines évoluent autour d’un roi, Vladimir. Mais la comparaison s’arrête là (déjà que je trouve cette comparaison un peu « osée »).

     

    Difficile pour moi de vous en dire plus. J’ai aimé cette lecture parce qu’elle m’a fait sortir un peu de sentiers que j’emprunte souvent dans la recherche de textes mettant en avant des récits anciens et/ou mythologiques. L’ouvrage propose d’autres livres sur les bylines et j’espère pouvoir en trouver. Je croise aussi les doigts pour trouver d’autres ouvrages sur la Russie ancienne.

     

    Un très bon moment de lecture pour les amateurs de ce type de texte. À découvrir.

     

    « Les coups de coeur 2014Bonne Année 2015 »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :