• Femmes en résistance : Amy Johnson

    "Femmes en résistance : Amy Johnson" est une BD d'Emmanuelle Polack pour l'idée et le dossier historique, Régis Hautières et Francis Laboutique pour le scénario, Pierre Wachs pour le dessin et DOMNOK pour la couleur.

     

    Synopsis :

    Entièrement scénarisée par Régis Hautière et Francis Laboutique, avec le concours de l’historienne Emmanuelle Polack, cette tétralogie dont chacun des albums est mis en images par un dessinateur différent s’attache aux destins et parcours croisés de cinq femmes d’exception au cours de la Seconde Guerre mondiale. Quatre d’entre elles, toutes mortes très jeunes (Amy Johnson, Sophie Scholl, Berty Albrecht et Mila Racine), ont réellement existé. Seule la cinquième, Anna Schaerer, journaliste, est un personnage fictif, qui permet de faire le lien entre ces différentes héroïnes, qui au cours du conflit n’ont pas toutes été dans le même camp. Chacun des albums de cette grande saga en forme de biopic peut se lire séparément, l’ensemble formant néanmoins un ensemble narratif cohérent.
    Dessiné par Pierre Wachs, le premier tome de Femmes en résistance évoque l’itinéraire mouvementé de l’aviatrice britannique Amy Johnson, dont la passion et le talent pour l’aviation, alors totalement inhabituels pour une femme, ont constitué un formidable défi face aux préjugés de son époque.
     

    Femmes en résistance : Amy Johnson

    Critique :

    Une BD bien sympathique, mais qui manque peut-être un peu de profondeur.

     

    Une jeune femme découvre un étrange coffret chez sa tante récemment décédée contenant des coupures de journaux sur quatre femmes. Elle décide donc de découvrir qui sont ces femmes et la première est Amy Johnson.

     

    Après cette introduction, la BD revient sur cette aviatrice anglaise qui voulait vivre de l’aviation (pilote de ligne). Le thème de la série dans laquelle s’inscrit cet ouvrage est la résistance des femmes lors de la Seconde Guerre Mondiale.

    C’est peut-être un peu là le défaut, c’est que le côté engagement de cette femme brillante n’est peut-être pas assez mis en avant. Le rôle de femmes dans l’effort de guerre aurait dû être plus développé pour comprendre pourquoi Amy Johnson a tenu un rôle particulier.

    Ceci dit, le contenu reste très intéressant et plaisant.

    Le tout est augmenté par un cahier documentaire, certes très court, mais bien documenté.

     

    S’il y avait un autre défaut à cet ouvrage, c’est sa coloration. Le dessin est simple, mais il n’y a pas grand-chose à dire. Cependant, la mise en couleur est vraiment très légère et peu travailler. C’est dommage, car je pense que cela fait perdre beaucoup de charme à la BD.

     

    Une BD sympathique malgré ces quelques défauts et qui a le mérite de mettre en avant une femme (et des femmes pour les tomes à venir).

    A découvrir.

     

    « Les Contes de l'ombre : sortie !!Triumff, héros de sa Majesté »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :