• Dracula, prince des ténèbres

    "Dracula, prince des ténèbres" est une monographie de Céline du Chéné et Jean Marigny.

     

    4e de couverture :

    Le vampire a la fâcheuse habitude d'échapper à la tombe pour revenir boire le sang des humains - plus encore celui des jeunes filles. Nous le savons depuis l'extraordinaire succès du roman Dracula du Britannique Bram Stoker, paru en 1897. Un roman qui nous en apprend beaucoup sur les fantasmes de son auteur et ceux de la société victorienne... Il s'inscrit toutefois dans une tradition longtemps occultée, ou négligée, qui traverse la littérature et la mémoire populaire depuis l'Antiquité, bien avant qu'un certain Vlad l'Empaleur - dit " le Dragon " Dracul -, prince de Valachie, ne devienne un personnage de légende au XVe siècle. Mort-vivant amoureux, Dracula, archétype de la culture européenne, a fini par traverser l'Atlantique. Jean Marigny et Céline du Chéné suivent sa trace et dévoilent son prodigieux pouvoir de métamorphose. De la mystérieuse Transylvanie jusqu'aux studios de Berlin et de Hollywood, le " fantôme de la nuit " est devenu l'un de nos mythes contemporains les plus vivaces.

    Dracula, prince des ténèbres

    Avis :

    Un ouvrage extrêmement intéressant, mais qui a été parfois un peu répétitif (à cause principalement d’autres lectures sur le même sujet ou proche).

     

    Pour commencer, je dirais que j’ai passé un excellent moment devant cet ouvrage. Ce livre est très bien écrit et ce lit très bien. De plus, il est très bien construit.

    Les auteurs se proposent de nous expliquer comment un personnage historique « de petite » envergure (vraiment j’insiste sur les guillemets) est devenu un mythe grâce à la plume d’un auteur du XIXe siècle, Bram Stoker. Ils présentent aussi les évolutions de vision que les différentes périodes ont eue de cet homme/vampire.

     

    Ce que j’ai trouvé un peu long, c’est tout le récit sur Vlad Tepes, l’Empaleur. Ayant lu la biographie de Matei Cazacu, c’est assez répétitif. Mais pour d’autres lecteurs, les auteurs retracent une belle présentation de ce prince valaque, de son parcours et de ses combats. Bien sûr, j’ai trouvé cela super-léger comparé à la bio de l’auteur cité ci-dessus, mais c’est très clair (la bio nécessite de bonnes connaissances sur la période médiévale).

     

    Vient ensuite la partie consacrée à l’œuvre de Stoker : présentation de l’auteur, de son parcours, de ses inspirations et de ses sources.

     

    Mais le principal intérêt de cet ouvrage est l’évolution de l’image de Dracula au cours du temps. En effet, selon le support ou encore le temps, le comte-vampire prend un aspect (la cape, les crocs) différent et sa manière de faire peur aussi (interdit sexuel, xénophobie). On peut ainsi comprendre comment on a pu arriver à l’image du vampire nian nian (même si Twilight est à peine évoqué).

    La partie « sur le divan » est aussi intéressante même si elle me laisse un peu sceptique. Perso, voir dans le couteau de Quincey Morris un symbole phallique qui triomphe du « père » tyrannique (Dracula) (dans le genre complexe d’Œdipe) me laisse… dubitative… Il en va de même pour la comparaison de la scène où Dracula force Mina à boire son sang et une fellation…

     

    S’il devait y avoir un défaut dans cet ouvrage, c’est que le vampire et le vampirisme se limitent à Dracula. Bien que d’autres sources et auteurs soient cités, j’avoue que j’aurai espéré que le personnage soit un peu plus replacé dans le contexte global du vampirisme. Mais c’est vraiment histoire de chipoter, car le livre annonce très bien que son sujet est Dracula et non le vampirisme.

     

    C’est un ouvrage vraiment très bien que je recommande à tous ceux qui souhaiteraient en savoir plus sur ce personnage historique et littéraire qui fait encore fantasmer de nombreuses personnes.

    « Contes de NorvègeMoi moche et méchant 2 »

  • Commentaires

    1
    Samedi 6 Juillet 2013 à 12:00
    Ce livre m'a l'air pas mal du tout, je le retiens :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :