• Demain, y a...les crêpes

    Bon ok, pas demain, mais après-demain…

     

    Alors un petit mois de janvier.

    En premier lieu, j’aimerai remercier les éditions Lingva et Borealia qui m’ont proposé des SP ce mois-ci. J’avoue être heureuse de savoir qu’ils me font confiance et qu’ils acceptent les chroniques que je fais, bonnes ou mauvaises.

     

    Pour les choses plus sérieuses qu’est l’écriture, j’avoue que c’est un peu la tristitude.

    J’ai relu ma V.02 des Seigneurs des Montagnes. Outre faute d’orthographe, de grammaires, etc. (le genre de truc qui se corrige facilement), je dois dire que le récit est moins fastidieux à lire que la V.01. Ce qui est assez positif. Ceci dit, je pense qu’il y a encore pas mal de boulot à faire aussi bien sur le fond que sur la forme. Je pense qu’une V.03 va être nécessaire.

    J’attends le retour d’une amie pour m’engager plus avant sur le manuscrit. Ce qui me donne aussi du temps pour y réfléchir.

    Concernant Chimères, je suis en plein doute sur de nombreuses choses. Je continue de l’écrire même si j’avoue que je suis à la peine. En effet, j’ai décidé d’être plus audacieuse sur plusieurs points ce qui fait que beaucoup de change dans le texte. Du coup, dois-je reprendre à 0 alors que je dois être à près de 60 % du texte ou est-ce que je continue en indiquant la « cassure ». Je continue de l’écrire, mais je ne vois pas trop ça comme un choix : il faut écrire alors j’écris. De toute façon, je pense qu’une grosse réécriture sera à faire dans un second temps – qui sera peut-être une totale réécriture – mais au moins j’aurai une base. Mais soyons honnête, ce n’est pas très motivant, ni valorisant, de bosser sur quelque chose que l’on trouve mauvais.

    Mais bon, être autrice, ce n’est pas que de bons moments.

     

     

    Ma nouvelle pour l’AT L’eau toute une histoire n’a pas été retenue. Pas de surprise à ce niveau-là, car moi-même je trouvais qu’il y avait des choses qui n’allaient pas (sans que je sache comment y remédier) (— bouh la belle excuse pour dire qu’elle a fait un texte pourri ! ; — Conscience, la ferme !). J’espère trouver du temps cette année pour corriger cette nouvelle et lui donner plus de fond.

     

    J’ai toujours la nouvelle pour l’AT Vunérable en attente.

     

     

    Sinon, j’ai récupéré mes droits d’auteurs pour les trois textes que j’avais chez Lune Écarlates. Les anthologies Contes de l’ombre, Monstres à toute vapeur et Histoires de… Loups-Garous ne sont donc plus disponibles. Petit pincement au cœur tout de même, surtout pour La comptine, car ce fut ma première nouvelle publiée.

    Ceci dit, j’ai encore trois Contes de l’ombre en stock. Donc si vous en désirez un exemplaire, n’hésitez pas à me contacter.

    Quel avenir pour ces nouvelles ?

    Pour La comptine, je pense qu’il n’y en aura pas.

    Pour la Dame aux hiboux et L’esprit de la louve, elles font partie de mon projet steampunk sans noms. Donc, elles auront peut-être la chance d’avoir une révision en vue, un jour, d’une nouvelle publication. Mais pas demain, y a crêpes.

    « C14 : A Fontainebleau, les mystères de l'art mésolithiqueMary la rousse, femme pirate »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 1er Février à 10:34

    Tu as au moins cet avantage de pouvoir te relire... Moi c'est un truc qui me tape sur le système mais d'une force ... 

      • Mercredi 1er Février à 10:36

        XD ca fait parti du métier d'écrivain je te dirais. Mais ne vas pas croire que j'y prends plaisir ! :s mais si je veux proposer un roman à un éditeur, il faut qu'il soit bon et un premier jet n'est jamais bon hélas

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :