• Compte-rendu Salon - Festival

    Retrouvez les compte-rendues des salons littéraires où je me rends soit en touriste, soit en mode "presse".

    Pour les salons où je participe comme Auteure, c'est ici que ça se passe.

  • Cette année encore, je me suis rendue au festival Les Imaginales qui se tenait à Épinal du 26 au 29 mai.

     

     

    Une participation inhabituelle, car je n’y étais pas uniquement comme festivalière, mais comme auteure.

     

    Le côté auteur a été un peu mitigé, car seulement deux Chimères sont parties. Ce n’est pas grand-chose, mais qu’importe. Le reste du festival s’est bien passé et c’est donc l’essentiel. Et puis un jour je serai invité par le festival ! Mais pas demain, y a piscine !

     

    Pour moi, tout a commencé le mercredi 25 mai avec la Master class qui se tenait à la BMI. Lionel Davoust et Jean-Claude Dunyach nous ont « enseigné » comment faire effectuer le travail de réécriture après la fin du premier jet de notre roman (ou série) puis comment l’envoyer à un éditeur. Une très bonne expérience surtout que nos professeurs sont très gentils, drôles et accessibles ! Sans oublier mes camarades de classe ! Bref, un bon moment !

     

    Cette édition a été l’occasion de revoir plein de monde et de rencontrer de nombreuses personnes. Je ne vais pas hélas citer l’ensemble des gens avec qui j’ai pris plaisir à discuter, mais qu’ils soient auteurs, éditeurs, festivaliers ou modérateurs, merci à vous ! Cela a été une vraie joie. Un grand merci en particulier à mes camarades Loic, Roxane et Aymeline qui ont fièrement affronté la pénurie d’essence pour venir ! Surtout que j’avais bien besoin de la présence de mes amis dans cette période difficile pour moi (décès).

     

    Comme chaque année, la première victime du festival est mon porte-monnaie. Heureusement que j’ai budgété mon séjour. Malgré mes craintes, il n’y a pas eut de hors-budget niveau livre. Avec ceux achetés par mon papa <3 je suis rentrée avec pas moins de 9 livres !

    — Fées et Automates, l’antho officiel des Imaginales avec les nouvelles presque toutes dédicacées ! Les absents ont toujours tort. Par ailleurs, j’ai eu une double dédicace de Fabien Cerutti, car j’ai relevé le défi de lire sa nouvelle avant la fin du festival !

    — Chasse royale de J.-P. Jaworski. Enfin, je vais avoir la suite de Même pas mort ! J’ai été la première lectrice à repérer deux personnages très très très connus dans le premier tome. Petit moment de fierté. Livre offert par mon papa <3.

    — La trilogie de la lune de J. Héliot. Encore un achat de mon papa <3.

    — Manesh de S. Platteau. En poche ! Enfin ! Depuis le temps que je le voulais. D’ailleurs, l’auteur est vraiment sympathique… comme tous les auteurs que j’ai pu rencontrer au festival !

     — Cavalier Vert de K. Britain. Je connaissais la série de nom. L’auteure était très sympathique et intéressante en conférence. Comme le livre est en poche, je me suis laissé tenter. Livre découverte du festival. Mes autres achats étaient prévus.

    — La voie des oracles T.03 d’E. Faye. Le dernier tome de cette série jeunesse très agréable. Par ailleurs, l’auteure est vraiment géniale !

    — Le roi des fauves d’A. Wellenstein. Un livre que je souhaitai découvrir depuis longtemps ! Son nouveau livre « Les loups chantants » m’attirait aussi, mais chaque chose en son temps.

    — Le crépuscule des Arcanes T.02 de S. Chartrand. Le seul livre non dédicacé du festival. J’avais beaucoup aimé le premier. PS C’est toujours un vrai plaisir de discuter avec les représentants des éditions Alire !

    — Comment écrire des histoires – Guide de l’explorateur d’E. Vonarburg. L’achat sérieux. L’ouvrage m’a été plusieurs fois recommandé.

     

     

    Les Imaginales 2016

    (pour une raison qui m'échappe, la photo est de travers. Mais si vous cliquez dessus, elle est dans le bon sens...)

     

    Comme toujours, quand on va aux Imaginales, on y va avec des livres à faire dédicacer.

    J’avais donc dans ma valise :

    — Le jeu du démiurge de P.-A. Côté. L’auteur est super sympa et aime Star Wars ! Un mec bien donc !

    — Car je suis légion de X. Mauméjean. Un livre en format poche difficile à trouver. Une belle dédicace de la part d’un honorable et respectable Holmésien ! (Moriarty lives !)

    — Zoo des chimères de C. Robillard. Un petit recueil à lire vite.

    — Dix jours sans voir la mer de J.-C. Dunyach. Un recueil de nouvelles de mon maître de Master Class.

    — Histoire naturelle des dragons de M. Brennan. Le premier tome d’une série qui a l’air prometteuse. L’auteure a fait des études d’anthropo et en folklore et a fait un peu d’archéo. Une nana cool !  

     

    Que dire de plus ? Que les conférences étaient super cool même si certains thèmes se sont un peu répétés par rapport aux années passées. Qu’il y avait tout plein d’animation dans le parc et que les Bretons sont partout. Que le temps a été super méga clément par rapport aux prévisions météo…

    Vraiment, cette édition a encore été un super moment.

     

    Vivement l’année prochaine !

     

    (Peu de photo cette année, je n’avais pas le cœur à ça)


    1 commentaire
  • Vous n'êtes pas sans  ignorer notre passion pour Star Wars. Nous avons déjà participé à de nombreux événements : Star Wars Réunion 1 et 2 au Grand Rex, l'Exposition à la Cité des Sciences, Star Wars Identities ....

     

    Et voila encore une nouvelle étape pour les fans que nous sommes : La Star Wars Celebration !

     

    La Star Wars Celebration est la plus grande réunion de fans qui se déroule environ tous les deux ans en Europe. Cette année, elle sera à Londres... et nous aussi !

     

    Et elle commence dans deux mois tout pile

     

    Une aventure de Fan : les TT à la Star Wars Celebration !

     

    A cette occasion, nous allons vous faire partager une expérience de fan : notre préparation à cet événement.

     

    Qu'allez vous donc trouver ?

     

    -Comment Xian réalise nos toges Jedi

     

    -Comment Salyna prépare un Ysalimir au crochet

     

    -Les dernières infos sur la SWC

     

    -Nos expériences passés dans l'univers SW

     

    -Et enfin, nos comptes rendu journalier de notre voyage à Londres à la SWC en association avec le Jedi Lorrain !
    Plus d'infos sur la page de ce blog créée pour l'événement !

     


    votre commentaire
  • C'est avec un tout petit peu de retard que je vais vous parler des deux jours que j'ai passé aux Utopiales de Nantes qui ont eu lieu entre le 29 Octobre et le 2 Novembre 2015. 

     

     

    Je n’ai été présente que deux jours sur le festival, samedi et dimanche. En effet, il y avait une dédicace à ma librairie préférée pour la sortie du tome 4 des aventures de Lasser, détective des Dieux (d’ailleurs, si vous ne connaissez pas cette série, jetez-vous sur le premier tome !) : hors de question de louper ça (surtout qu’en plus, les auteurs sont des amours).

     

    Je suis donc arrivée à Nantes le vendredi soir (après mon premier covoiturage) et j’ai rejoint mes camarades.

    Nous avons assisté à la remise du prix Julia Verlanger où j’ai eu le plaisir de croiser d’autres camarades et de faire la rencontre de gens très sympathique, jusque là juste aperçu dans d’autres festivals. Ce fut un moment fort agréable.

    Nous avions loué un appart pour que nous puissions tous dormir sur place. Encore merci à Hélène pour cette initiative qui fut super méga chouette !

     

    Je dois bien avouer que j’ai été vachement impressionnée quand je suis arrivée le samedi matin. En effet, je ne m’attendais pas à quelque chose d’aussi énorme !

    La programmation est titanesques et pour tous les gouts : conférences, projections de films, pôle ludique pour jouer dont un espace pour les enfants. La vache, il y avait de quoi faire ! Sans compter une librairie à faire rougir n’importe quel porte-monnaie. Fort heureusement, j’ai été très raisonnable… je vous jure que c’est vrai !

    Il y avait de très nombreuses expositions dont, entre autres, une très belle de Manchu (dont le nom m’était inconnu, mais pas les dessins ; oui, je suis une inculte, mais je me soigne), ainsi qu’une d’Olivier Ledroit sur sa BD Wika.

     

    Ce même samedi, je suis allée faire un petit saut sur Mars. En effet, il y avait la possibilité de visiter la planète rouge garce à une attraction 3D. Ce fut un moment fort sympathique surtout que la reconstruction du sol de Mars a été réalisée avec de vrais clichés de sondes. Par ailleurs, le passage dans un canyon n’a pas été sans rappeler le passage d’un célèbre film de SF où des vaisseaux se faufilent dans les tranchées.

     

     Toujours samedi, j’ai fait la rencontre des Éditions canadiennes Alire. Des gens adorables avec qui il a été très agréable de discuter ! J’ai même eu la chance d’être invité à une réunion presse, car Alire cherche à se faire connaitre en France où ils sont désormais diffusés.

    Une très belle découverte et une belle rencontre. J’espère vite lire les SP qu’ils m’ont remis.

     

    La journée s’est arrêtée sur cette belle rencontre (et après un match de la coupe du monde de rugby dans un bar bien sympa).

     

     

    Le dimanche, j’ai beaucoup flâné et j’ai assisté à plusieurs conférences. Par ailleurs, j’insiste sur la très grande diversité des conférences proposée lors de ce festival. Il y en a pour tous les gouts, de l’Imaginaire aux Sciences.

    Une journée assez courte, car il fallait ensuite rentrer sur Rennes et une amie (encore merci, Hélène) m’a reconduite.

     

    J’ai passé deux jours vraiment géniaux, mais je me suis aussi vite rendu compte que je n’ai pas eu le temps de profiter au max de ce festival (je découvrais et il y avait la coupe du monde de rugby). De plus, présente en tant que Presse (blogueuse), j’avais accès à une salle réservée à la presse où il y avait du thé et du café ; un accès internet et des fauteuils pour se poser et se reposer.

    S’il y avait un défaut, c’était peut-être le manque de signalétique dans le festival.

     

    Le festival est vraiment riche et diversifié pour que tout le monde y trouve son compte. J’espère que j’aurai le plaisir d’y retourner l’année prochaine et de passer plus de temps sur les diverses activités (peut-être sur les séances cinéma par exemple).

    Ce fut aussi l’occasion de belles rencontres et de moment sympa avec mes camarades bloqueurs !

    Croisons les doigts que je puisse y retourner cette année.

     

     


    votre commentaire
  • Cette année encore, je me suis rendue au festival Quai des Bulles à St Malo (35).

     

     

     

    Pour des raisons pratiques, je n’y suis restée qu’un jour, le 23 octobre, mais le festival se déroulait du 23 au 25 octobre.

     

    Mais j’avoue qu’une seule journée m’a bien suffi. Il faut dire que le gros défaut, malgré des efforts de la part des organisateurs, ce sont ces fameux chasseurs de BD. Et je peux vous jurer que certains « campaient » déjà devant certains stands dès 10 h le matin (même si les auteur.e.s et dessinateur.trice.s n’arrivaient qu’en début ou milieu d’après-midi).

    Le matin, c’est encore sympa de se balader dans les allées, car il y a peu de monde. Mais hélas, dès le début d’après-midi, ça devient chiant. Il y a des stands que je n’ai pas pu accoster à cause de « gros tas » qui se massaient devant des illustrateur.trice.s. J’avoue une certaine frustration, car il y a des ouvrages que je n’ai même pas consultés, car impossible d’y avoir accès à cause des gens. Youpi.

     

    Heureusement qu’il y avait Mara qui venait signer son dernier tome de Clues qui m’a offert un beau rayon de soleil. D’ailleurs, merci à elle qui est toujours aussi adorable !

     

     

    Sinon, l’un des gros intérêts pour moi fut l’ensemble des expositions. Certaines m’ont moins touchée que d’autres, mais là c’est une question de goût personnel. Et j’avoue que je n’ai pas tout fait (on se fatigue vite en festival mine de rien).

    Mais j’ai eu un coup de cœur pour l’expo sur les Bédéistes chinois. J’ai découvert de très belles choses. Plaisir un peu gâché, je l’avoue, par le fait de ne pas pouvoir consulter le livre d’une des auteures présente avec son livre : masse compacte devant elle et impossibilité d’avoir accès au dit ouvrage….

    Et pour finir, je tiens à ne pas remercier l’un des auteurs d’une planche de l’expo des jeunes talents qui m’a juste plombé ma journée avec une planche ô combien superbe, mais ô combien tristissime !

     

    J’avoue que j’ai été un peu en coup de vent sur cette édition de Quai des bulles. Mais j’y étais seule et les chasseurs de dédicaces et les attroupements devant les stands m’ont vite fait passé l’envie de m’attarder au festival.

     

    C’est dommage. Et je ne me suis pas si marrée que ça, désolé pour le slogan (qui est bien sympa sur le principe).

     


    votre commentaire
  • Allez, on continue dans la lignée des comptes-rendus de salon « pas du tout en retard ».

     

    Le 10 octobre, je me suis rendue au Salon de la 25 Heures du Livre du Mans qui avait pour thème les peuples premiers.

     

     

    Avant tout, je tenais à remercier Lionel Davoust qui m’a permis de profiter de sa voiture auteur pour me rendre au salon. Encore merci à toi, Lionel si tu passes par là !

     

    C’était la première fois que j’allais en Sarthe, au Mans et à ce salon. L’ensemble des réjouissances était éclaté sur plusieurs sites et je dois bien avouer qu’il n’a pas toujours été facile de s’y repérer. Je pense qu’il y avait un petit souci de signalétiques surtout que le site principal est un peu étrange, car très étagé.

     

    Le thème du salon était les « peuples premiers ». Malgré de belles rencontres et de super conférences, j’avoue que niveau livres, je n’ai pas non plus hyper trouvé mon compte. Le salon proposait beaucoup trop de livres « généralistes » en comparaison des ouvrages proposés sur le thème de cette année. Je crois que c’est mon plus gros reproche.

     

    Sinon, j’ai passé une très bonne journée.

    J’ai assisté à de nombreuses conférences : Pratiques chamaniques, Arts premiers, et Chasseurs-cueilleurs et mythe du bon sauvage. Comme j’y étais en bon gros touriste, je n’ai pas pris de notes. Mais les blogueur.euse.s du Bibliocosme en ont fait des comptes-rendus de certaines d'entres elles (ainsi que celles auxquelles je n'ai pas assisté). Je vous invite donc à aller vers leur site.

    Bref, ces trois conférences m'ont prise presque toute l'après-midi. 

     

    Les conférences se passaient au Carré Plantagenêt qui abrite aussi le musée d’Archéologie et d’Histoire. Pour l’occasion, celui-ci était gratuit. C’est donc avec plaisir que j’ai découvert ce lieu qui est assez bien mis en valeur. Il y avait de très belles pièces.

     

    Après avoir un peu achevé mon porte-monnaie, je suis rentrée bien tranquillement.

    Malgré quelques petites déceptions (mineurs), j’ai passé une journée très agréable. J’ai aussi découvert la ville du Mans au passage et j’avoue que j’aimerai bien y retourner afin de découvrir son patrimoine.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique