• Bad Moon Rising - part 1 - Le choc

    "Bad Moon Rising - Part 1 - Le choc " est le premier épisode du feuilleton de Marika Gallman (publié en version numérique par les Editions du Petit Caveau).

     

    Synospis :

    Elle rêve d’un nouveau départ, mais c’est la mort qui l’attend au tournant. Recueillie par ceux qui l’ont arrachée aux mains de ses agresseurs, c’est dans un monde de ténèbres qu’elle devra tenter de survivre.
    Tout a commencé un soir de lune bleue, et tout se terminera dans le sang…

     

    http://ekladata.com/MN6xzg0FWPxg_4gJXUSDJa7peJg.jpg

     

    Critique :

    Faute de liseuse, je n’avais pas pu participer à la première opération de feuilleton numérique des Éditions du Petit Caveau. Aujourd’hui, je peux.

     

    Donc, que dire de cette première partie de Bad Moon Rising.

     

    « Choc » est une très bonne introduction. Pour moi, il comporte tout ce qu’un premier chapitre d’un roman doit contenir.

    Nous découvrons donc l’héroïne, Neela, une jeune Indienne (d’Inde hein ! Parce que moi, gros boulet, je ne peux jamais m’empêcher de penser aux Amérindiens d’Amérique dans je lis indien ! Boulet !!) qui prend sa vie en main après avoir tout été « guidé » par son père diplomate. Mais voilà, rien ne se passe comme prévu.

    Les créatures sont bien moches, ce qui m’a fait assez plaisir, car j’en avais un peu marre des beaux vampires séduisants (je dis ça et si ça se trouve, il y en aura un dans la suite des événements), enfin, si ce sont bien des vampires. D’ailleurs, leurs descriptions m’ont fait penser au grand vilain pas beau de Jeïs.

    De l’action, évidemment. Les descriptions, surtout du ressentie de la jeune Neela quand elle est attaquée, sont très justes. Avec la peur au ventre, on ne fait pas toujours les meilleurs choix.

    Une seule crainte, le « beau » jeune homme de fin… Je ne fais plus trop d’illusion vu le genre qu’annonce ce feuilleton, mais bon, ce n’est pas interdit de rêver.  

     

    Si j’avais une petite déception, ce serait que je n’ai pas retrouvé la pointe d’humour qu’il y avait dans Maeve Regan (que j’avais adoré). Mais bon, autre univers autre style.

     

    Un très bon début qui pose très bien les bases de l’histoire : ambiance, personnages, créatures. La suite me permettra surement de mieux appréhender ce récit.

    « Jeïs, le chemin de la libertéSang d'Ocre - part 1 - Traquée »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :