• Arachnae

    "Arachnae" est un roman de Charlotte Bousquet.

     

    Synopsis :

    Des bas-fonds les plus sordides aux éclats de la cour princière, la cité d’Arachnae se livre sans fards, gangrenée par l’horreur et les excès. Dans le Labyrinthe où se côtoient la misère et le vice, des cadavres d’enfants torturés sont retrouvés. Théodora, la belle bretteuse libertine, est contrainte de s’allier avec l’austère Capitaine Gracci pour faire cesser ces crimes, alors qu’une guerre souterraine sans merci se joue entre le prince Alessio et les Moires, ses conseillères, et qu’une secte mystérieuse semble étendre son influence sur l’aristocratie décadente.
    Ces alliés que tout oppose parviendront-ils à dénouer la trame des possibles, ou se laisseront-ils engluer dans la toile de la Destinée ?

     

    http://ekladata.com/R6CJYS8SyDy6Kzs2sQXQAYtjimg.jpg

     

    Critique :

    Enfin, après des mois pour mettre la main dessus, il a fallu que je cours à Trolls et Légendes pour enfin l'avoir ! Et en plus, j'ai eu une dédicace ! Et toc ! Oui, je sais, vous vous en  fichez....Mais j'aime bien crâner des fois....


    Ha, la couverture !!!! La principale chose qui m'avait attiré l'oeil. Je pense que je vais devoir pré-écrire une phrase type pour dire que les couvertures c'est le premier pas vers la lecture. Bon, on va pas s'étaler sur ce sujet...Je devrais en faire un post tiens....

     

    Sinon, comme avec Cytheriae l'été dernier, j'ai dévoré ce roman (malgré mon mémoire, c'est mal !).

    L'univers y est sombre, sale, puant. La ville d'Arachnae et ses quartiers sont un véritable personnage. D'ailleurs, de nombreuses descriptions vont dans ce sens car elles comparent des quartiers à des petits de corps humains. Peu défaut : parfois, on a l'impression d'avoir des redites concernant certains quartier (Inferna il me semble). Une chose, que j'avais aussi repéré dans Cytheriae, c'est toutes les odeurs ! Quelles soient agréables ou non, je trouve que c'est un petit plus, même si, je l'avoue sans honte, j'ai plus de facilité à imaginer les odeurs pourries que les doux parfums...oui, j'aime pas les fleurs !

    Les descriptions nous offrent un vocabulaire riche et varié. Les personnages, comme le reste d'ailleurs, sont bien décrits. Par contre, comme Cytheriae, j'ai eu un peu de mal avec quelques prénoms italiens et il a fallu que je retourne à la liste proposé au début du roman.

    Sinon, toujours un vrai plaisir, mais un plaisir immense, de voir autant de personnages féminins aussi bien trempés !! Pas une seule femme de ce roman n'est une potiche ! ou une gourdasse ! ou une salope ! Même les prospituées sont bien ! La preuve que l'on peut écrire des romans avec de très bons personnages féminins !! Et en plus, on a des lesbiennes qui en sont pas caricaturales !! La sexualité des personnages coulent de sources, c'est fantastique !

    J'ai eu un peu de mal avec Théodora cependant....un peu comme Nola de Cytheriae. Je trouve que c'est le personnage le moins consistant...Certes, elle se cherche mais même...dommage...

    Les enfants en prennent plein la tronche et on ne croule pas sous les bons sentiments à ce niveau là !

    J'aime pas quand les personnages que j'aime y meurent !!! Tuer les méchants vilains pas beaux cannibales pédophiles, j'm'en fiche, mais pas les autres....Comme quoi, même dans les romans, c'est toujours mes personnages préféres qui meurent.....Zuteu !

     

    Pour l'intrigue, c'est une vrai toile d'araignée ! Mais je trouve un peu dommage que l'enquête de Théo et Trigan ne soient pas plus liés aux complots politiques, et parfois les événements passent un peu vite ....C'est assez plaisant de voir les différents points de vu des personnages, de voir ce qu'ils préparent tous. On se demande lequel des plans marchera, quel personnages réussira à défaire les intrigues...

     

    Vraiment un très bon roman, très sombre, sans bon sentiments, avec des personnages variés et travaillés. Un très gros bon point sur les personnages féminins !!! Si tous les romans pouvaient être de cette qualité à ce niveau, ce serait sublime ! Des complots et des intrigues rondement bien montées et construites, de l'action, des sentiments bons et mauvais où la moral n'est pas the références...de l'amour....non je déconne...elle si, un peu quand même...

    Pour la partie chieuse, j'ai repéré une faute. Une petite fille se nomme Cora dans une chapitre et Nora dans un autre....

    « Fanart : MachaOpération mémoire : semaine 16 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :